Dans la peau de John Malkovich / Allociné
Dans la peau de John Malkovich / Allociné
Dans la peau de John Malkovich / Allociné
Dans la peau de John Malkovich / Allociné
Dans la peau de John Malkovich / Allociné
Publicité
Résumé

Pourquoi les choses sont-elles ainsi ?

avec :

Jean-Pascal Anfray (maître de conférences au Département de philosophie de l’Ecole Normale Supérieure de Paris).

En savoir plus

Le principe de raison suffisante, cette merveille de raisonnement, dit qu'il doit exister une raison à chaque chose, sans quoi elles n’auraient aucune raison d’être. Le simple fait qu’une chose existe signifie-t-il qu’elle n’existe pas sans raison ? 

Quel est le pourquoi de l'existence ? Comment se fait-il qu'il n'y ait jamais deux êtres identiques au monde ? Et si Leibniz avait eu tort de croire que tout arrivait selon une raison précise...

Publicité

Le texte du jour

Jusqu'ici nous n'avons parlé qu'en simples Physiciens; maintenant il faut s'élever à la Métaphysique, en nous servant du Grand principe peu employé communément, qui porte QUE RIEN NE SE FAIT SANS RAISON SUFFISANTE, c'est-à-dire, que rien n'arrive sans qu'il soit possible à celui qui connaîtrait assez les choses, de rendre une Raison qui suffise pour déterminer pourquoi il en est ainsi, et non pas autrement. Ce principe posé : la première question qu'on a droit de faire, sera, POURQUOI Y-A-T-Il QUELQUE CHOSE PLUTÔT QUE RIEN. Car le rien est plus simple et plus facile, que quelque chose. De plus, supposé que des choses doivent exister, il faut qu'on puisse rendre raison, POURQUOI ELLES DOIVENT EXISTER AINSI, et non autrement. 

Or, cette Raison suffisante de l'Existence de l'univers ne se saurait trouver dans la suite des choses contingentes. (…) Ainsi, il faut que la Raison Suffisante, qui n'ait plus besoin d'une autre Raison, soit hors de cette suite des choses contingentes, et se trouve dans une substance, qui en soit la cause, et qui soit un Être nécessaire, portant la Raison de son existence avec soi. Autrement on n'aurait pas encore une raison suffisante, où l'on puisse finir. Et cette dernière raison des choses est appelée Dieu.

Gottfried Wilhelm Leibniz, Principes de la Nature et de la Grâce (1714), § 7,  Éd. PUF, 1978, p. 45 

Lecture

Leibniz, De rerum originatione radicali [De l’origine radicale des choses] (1697). Trad. Schreker, p.169-173

Extraits

Comment tout a commencé : adaptation du roman de Pete Fromm, 1958, Fiction France Culture 

Dans la peau de John Malkovich, film Spike Jonze (1999)

Références musicales

Joash, 77

Joash, The first cause

Billie Hollyday, Everything happens for the best

Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Claire Perryman-Holt
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Olivier Bétard
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
David Pargamin
Collaboration