Les Chemins de la philo carré
Les Chemins de la philo carré
"Raison et sentiments" de Ang Lee, 1996
"Raison et sentiments" de Ang Lee, 1996
Jane Austen, critique à l’égard du roman sentimental qui associe amour et souffrance, révolutionne l’écriture. Non, on ne meurt pas d'un chagrin d'amour. Sous couvert d’ironie, elle questionne la place de la femme, les structures patriarcales, et de façon discrète, démonte le système de l’intérieur.
58 min
Orthographe
Orthographe
Être linguiste, est-ce étudier la langue ou contribuer à la façonner, ou les deux ? Si la langue évolue sans cesse, qu’est-ce qui fait son unité ? Et quel est l’impact de ses évolutions sur la société ? Rencontre avec Bernard Cerquiglini, professeur émérite de linguistique et membre de l'Oulipo.
59 min
"Le Cri" (en norvégien : Skrik), d'Edvard Munch, 1893, 91 x 73 cm, National Gallery of Norway
"Le Cri" (en norvégien : Skrik), d'Edvard Munch, 1893, 91 x 73 cm, National Gallery of Norway
C'est en 1893 que Munch peint "Le Cri", première oeuvre expressionniste de l'histoire de l'art. La maladie et les deuils l'affectent et le marquent d'une ombre qui émane dans son oeuvre. Retour sur la vie d'un peintre sous le signe de l'affect des affects, comme l'appelle Freud : l'angoisse.
58 min
"Le Voyageur contemplant une mer de nuages" de Caspar David Friedrich, 1818
"Le Voyageur contemplant une mer de nuages" de Caspar David Friedrich, 1818
Etre soi est difficile. L'écart face à nous-même, l'impossible synthèse de soi, l'état limite permanent dans lequel on se trouve : c'est cela l'angoisse, pour Kierkegaard, qu'il appelle cette "effrayante liberté de pouvoir". Etre angoissé permet-il alors de devenir soi ?
58 min
Toute angoisse est-elle nécessairement mauvaise ?
Toute angoisse est-elle nécessairement mauvaise ?
L'angoisse, pour Freud, renvoie à des affects qui s'écartent du fleuve de la vie... Universelle, l'angoisse est sérieuse, utile au désir, moment de vérité, elle signifie toujours quelque chose. Que nous dit-elle de nous ?
58 min
Tous les visages de l'angoisse
Tous les visages de l'angoisse
Le philosophe Michel de Montaigne (1533-1592) est un mélancolique qui fuit l'angoisse, Lucrèce (Iᵉʳ siècle av. J.-C.) et Blaise Pascal (1623-1662), des angoissés du néant. Pourquoi lire ces penseurs nous permet-il d'échapper au désespoir de la condition humaine ?
58 min

À propos du podcast

Les Chemins de la philo carré
Les Chemins de la philo carré
du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55 sur France Culture

La philosophie est bien plus qu'une discipline. Son but est de transformer la connaissance en art de vivre en considérant comme digne d'intérêt et de réflexion l'existence dans tous ses recoins.

L'équipe