Portrait de Pierre-Paul Royer-Collard/extrait de la lettre XX "A Madame la baronne  A. De Stael", Paris, 1er avril 1840, (Xavier Doudan, Mélanges et Lettres, 1877, p. 58)/Détail portrait de Marcel Proust, par O. Wegener, en 1895 - Wikicommons/Université de Michigan Libraries (X. Doudan)/O. Wegener
Portrait de Pierre-Paul Royer-Collard/extrait de la lettre XX "A Madame la baronne A. De Stael", Paris, 1er avril 1840, (Xavier Doudan, Mélanges et Lettres, 1877, p. 58)/Détail portrait de Marcel Proust, par O. Wegener, en 1895 - Wikicommons/Université de Michigan Libraries (X. Doudan)/O. Wegener
Portrait de Pierre-Paul Royer-Collard/extrait de la lettre XX "A Madame la baronne A. De Stael", Paris, 1er avril 1840, (Xavier Doudan, Mélanges et Lettres, 1877, p. 58)/Détail portrait de Marcel Proust, par O. Wegener, en 1895 - Wikicommons/Université de Michigan Libraries (X. Doudan)/O. Wegener
Publicité
Résumé

Qu'est-ce que la particule des démocraties? Quelle peut être l'archéologie de la formule "A mon âge, Monsieur, on ne lit plus, on relit", et quel est son cheminement de Royer-Collard à la version de Proust ? s'interroge Antoine Compagnon.

avec :

Antoine Compagnon (Professeur au Collège de France depuis 2006, titulaire de la chaire de Littérature française moderne et contemporaine).

En savoir plus

Antoine Compagnon, titulaire de la chaire "Littérature française moderne et contemporaine , (Histoire, critique, théorie)", nous propose, sur 12 cours, une grande enquête autour de "Proust Essayiste", des notes préparatoires, au roman, A La Recherche du temps perdu, en passant par le fameux Contre Sainte-Beuve….

Pour ce cours de clôture provisoire, sur 2 heures, avant la diffusion des séminaires, à partir de samedi prochain, nous retrouvons, une galerie de personnages, caractérisés par leur esprit, leurs bons mots et les querelles héritées de la période orléaniste, quand les écrivains politiques, hommes du monde, un Molé, un Royer-Collard s’opposaient aux gens de lettres Hugo et Vigny. 

Publicité

Nous suivons la circulation de la formule, « A mon âge on relit », des salons du XIXe siècle, au roman de Proust, A la Recherche du Temps perdu, publié à partir de 1913.

Royer-Collard a d'abord opposé ce mot à Hugo (avant de le destiner à Vigny). Antoine Compagnon cite ainsi cette tradition, antérieure à la candidature de Vigny à l’Académie française (la citation est extraite de Xavier Doudan, Mélanges et lettres, t. III, p. 58) :

« Royer-Collard avait voté pour Victor Hugo. C’était au moins la deuxième fois. Aussi s’étonne-t-on de lire dans une lettre datée du 1er avril 1840 et adressée par M. Xavier Doudan, hugophobe et potinier, à Mme la baronne de Staël : « On a causé de l’Institut ; de M. Royer-Collard qui disait à M. Victor Hugo venant lui demander sa voix : “Monsieur, on ne lit plus à mon âge, on relit”. » 

Alors comment Marcel Proust cite-t-il "l’anecdote dans les termes exacts de la lettre de Doudan relative à Hugo, mais en y associant Vigny"?

En ouverture de sa série, Antoine Compagnon avait annoncé la présence d’un Proust linguiste et sociologue… C’est cette part de l’écrivain qui émerge avec l’analyse de "l’opposition des noms à particule de la vieille aristocratie" à celle "des noms à trait d’union de la bourgeoisie montante ou parvenue". 

Comment "La remarque sur le trait d’union, dans une lettre à Mme de Brantes, renferme-t-elle toute une sociologie qui traverse la Recherche?" Qui était "le spirituel Doudan" au XIXe siècle, dont le nom apparaît deux fois dans La recherche et dont la figure est analysée aujourd'hui et dans la cours suivant ? Modèle ou contre-modèle?

Nous gagnons le Collège de France pour le cours d’Antoine Compagnon, le 2 avril 2019, aujourd’hui « A mon âge, on relit »

Autour de l'oeuvre de Marcel Proust :

  • Marcel Proust, À la recherche du temps perdu,Tome I. Édition publiée sous la direction de Jean-Yves Tadié avec la collaboration de Florence Callu, Francine Goujon, Eugène Nicole, Pierre-Louis Rey, Brian Rogers et Jo Yoshida. Nouvelle édition, 1987, Bibliothèque de la Pléiade, n° 100. Tome II, Tome III(auquel a contribué Antoine Compagnon), tome IV. Le Coffret de quatre volumes vendus ensemble, réunissant des réimpressions récentes des premières éditions (1987, 1988, 1989)Édition publiée sous la direction de Jean-Yves Tadié, doit paraître le 5 Septembre 2019 (Bibliothèque de la Pléiade).
  • Marcel Proust, Contre Sainte-Beuve précédé de Pastiches et mélanges suivi de _Essais et articles,_Édition de Pierre Clarac avec la collaboration d'Yves Sandre, Gallimard, La Pléiade, 1971.
  • Bulletin d’informations proustiennes
  • Antoine Compagnon, Proust entre deux siècles, Seuil, 2013