Des militants écologistes déguisés en molécules de CO2 organisent une manifestation à Berlin le 12 décembre 2009 ©AFP - à l'occasion de la conférence des Nations unies sur le changement climatique à Copenhague (COP15) / DAVID GANNON / AFP
Des militants écologistes déguisés en molécules de CO2 organisent une manifestation à Berlin le 12 décembre 2009 ©AFP - à l'occasion de la conférence des Nations unies sur le changement climatique à Copenhague (COP15) / DAVID GANNON / AFP
Des militants écologistes déguisés en molécules de CO2 organisent une manifestation à Berlin le 12 décembre 2009 ©AFP - à l'occasion de la conférence des Nations unies sur le changement climatique à Copenhague (COP15) / DAVID GANNON / AFP
Publicité
Résumé

Comment organiser la société pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 ? Face aux enjeux environnementaux et écologiques, Christian Gollier analyse "comment inscrire notre responsabilité individuelle dans nos actes".

avec :

Christian Gollier (Economiste de l’incertain et directeur de l’Ecole d’économie de Toulouse).

En savoir plus

Pourquoi le défi, selon l’économiste Christian Gollier, de combiner la "fin du monde", donc la lutte contre le réchauffement climatique avec, la "fin du mois", donc la préservation du pouvoir d’achat, nécessite-t-il d’accorder une valeur au carbone ? Quelles actions choisir en tenant compte de cette nécessaire combinaison et comment partager les coûts?

À l'origine de la Toulouse School of Economics avec Jean Tirole en 2007, Christian Gollier en est le directeur depuis 2009. Il est Professeur invité au Collège de France sur la chaire annuelle "Avenir commun durable" (2021-2022), créée avec le soutien de la Fondation du Collège de France et de ses mécènes Covéa et TotalEnergies. Président de l’association européenne des économistes de l’environnement, il a également été professeur invité aux universités américaines, Harvard et Columbia. Pédagogue, engagé, outre son enseignement et ses recherches, il conseille régulièrement plusieurs gouvernements en Europe ou aux Etats-Unis, sur leur politique d’évaluation des investissements publics.

Publicité

Dans le cadre de sa série intitulée, "Fin du mois et fin du monde : comment concilier économie et écologie ?", Christian Gollier propose de montrer "comment un prix du carbone peut réaligner la myriade d’intérêts privés sur l’intérêt général, tout en permettant d’atteindre l’objectif de réduction des émissions au moindre coût social. Cette politique climatique, a-t-il indiqué peut aussi permettre de réduire les inégalités si le 'dividende carbone' est redistribué préférentiellement aux ménages les plus modestes."

Dans sa leçon inaugurale, il a rappelé que "tant que les énergies décarbonées seront plus chères, basculer vers l'énergie verte impliquera des sacrifices. Et une partie des consommateurs ne sont pas prêts à ce sacrifice. Ou ils n'en ont pas les moyens. Et donc, pour un dirigeant politique, a-t-il souligné, il y a deux stratégies possibles : soit cacher les coûts et accumuler les déficits, et ce sont les générations futures qui payeront ; soit procéder à une tarification intelligente du carbone et utiliser une partie du revenu de cette fiscalité carbone pour compenser la perte de pouvoir d'achat des ménages les plus modestes". "Ce qui est nouveau, a-t-il encore relevé, c’est la prise de conscience par la population d'une responsabilité individuelle dans le destin de l'humanité, et l'émergence d'une catégorie de citoyens qui est prête à faire des sacrifices..."

Commissaires européens s'adressant aux médias au sujet du mécanisme d'ajustement aux frontières pour le carbone et de la taxation de l'énergie,15 juillet 2021
Commissaires européens s'adressant aux médias au sujet du mécanisme d'ajustement aux frontières pour le carbone et de la taxation de l'énergie,15 juillet 2021
© Getty - Photographe : Thierry Monasse/Getty Images

Dès lors, comment organiser la société pour que la myriade d’actions à réaliser contrôlées par une myriade d’agents soient effectivement mises en œuvre ?

Nous gagnons le Collège de France le 5 janvier 2022, pour le cours de Christian Gollier, aujourd’hui "Du sang, des larmes et de la sueur : les coûts de la transition énergétique"

Pour prolonger :

Christian Gollier a notamment publié :

  • Entre fin du mois et fin du monde : économie de nos responsabilités envers l’humanité,  Fayard, juin 2022
  • Le climat après la fin du mois, puf, 2019
  • Finance responsable pour une société meilleure, puf, 2019
  • Ethical Asset Valuation and the Good Society, Columbia University Press, 2017
  • Le principe de précaution, co-écrit avec Nicolas de Sadeleer et François Ewald, puf%2C), 2013
  • Le choc des générations ? Dette, retraites, dépendance... , co-écrit avec Patrick Artus, Pierre-Yves Geoffard, Antoine Bozio, André Masson, Eric Maurin, Xavier Timbeau, Louis Chauvel, Luc Arrondel, La découverte, 2010
  • Le climat après la fin du mois : le coût de la transition écologique, Alpha, à paraître le 7 septembre 2022

Les documents, courbes, références évoqués par Christian Gollier dans son cours sont accessibles sous la rubrique support sur le site du Collège de France.