Fonds Marcel Proust. II — A la Recherche du temps perdu — Manuscrits autographes. XXXI-XCII 62 cahiers de brouillons avec des ébauches de la Recherche - /Article anonyme de Proust dans le Gil Blas, 18 avril 1914 - Gallica Bnf/ M. Moneghetti
Fonds Marcel Proust. II — A la Recherche du temps perdu — Manuscrits autographes. XXXI-XCII 62 cahiers de brouillons avec des ébauches de la Recherche - /Article anonyme de Proust dans le Gil Blas, 18 avril 1914 - Gallica Bnf/ M. Moneghetti
Fonds Marcel Proust. II — A la Recherche du temps perdu — Manuscrits autographes. XXXI-XCII 62 cahiers de brouillons avec des ébauches de la Recherche - /Article anonyme de Proust dans le Gil Blas, 18 avril 1914 - Gallica Bnf/ M. Moneghetti
Publicité
Résumé

Comment "A la Recherche du Temps perdu", le "long ouvrage" de Proust est-il devenu selon ses mots "une sorte de roman" en 1909 ? Comment le "côté critique" de son projet initial a-t-il reculé "sous la pression" des souvenirs et du récit ? Antoine Compagnon s'est saisi de cette question.

avec :

Antoine Compagnon (Professeur au Collège de France depuis 2006, titulaire de la chaire de Littérature française moderne et contemporaine).

En savoir plus

Nouvelle diffusion du 7 juillet 2019

Notre spécialiste de Proust interroge la métamorphose du projet d’essai intitulé Sainte-Beuve en un grand roman et s’attache au moment charnière de 1908-1909.

Publicité

"Travaillant sur l’œuvre de Proust, je me suis souvent dit qu’il serait bon de pouvoir revisiter l’année 1908, capitale dans la genèse d’'À la recherche du temps perdu'. Il me semble que ce serait même indispensable pour comprendre vraiment, pour saisir à fond le roman."

Antoine Compagnon explique : "Quand Proust écrit à Alfred Valette, directeur du Mercure de France, vers la mi-août 1909, une lettre 'Confidentielle et assez urgente', les choses semblent en place. Le projet est devenu celui d’un 'véritable roman', mais qui finit bien par une longue conversation sur Sainte-Beuve et l’esthétique."

"Je termine un livre, écrit Marcel Proust, qui malgré son titre provisoire : 'Contre Sainte-Beuve, Souvenir d’une Matinée' est un véritable roman et un roman extrêmement impudique en certaines parties. Un des principaux personnages est un homosexuel. [...] Le nom de Sainte-Beuve ne vient pas par hasard. Le livre finit bien par une longue conversation sur Sainte-Beuve et sur l’esthétique (si vous voulez, comme 'Sylvie' finit par une étude sur les Chansons populaires) et quand on aura fini le livre, on verra (je le voudrais) que tout le roman n’est que la mise en œuvre des principes d’art émis dans cette dernière partie, sorte de préface si vous voulez mise à la fin."

Alors comment le livre de Proust est-il devenu "tout autre chose", selon les mots de l'écrivain, dont Antoine Compagnon cite la correspondance et les carnets? Ainsi dans une lettre à Mme Straus, en 1912, à propos d’une "petite étude de moi" sur Sainte-Beuve, Proust écrit :

Ce désir d’écrire sur Sainte-Beuve […] est ancien, car je me rappelle que croyant alors que mon roman paraîtrait il y a déjà trois ans, j’avais prévenu Beaunier [le chroniqueur littéraire du Figaro] qui comptait écrire sur Sainte-Beuve qu’il allait m’avoir dans [ses] plates-bandes. Mais mon roman bouche tout

Et dans son travail d’écriture, quelle différence fait Proust entre un article et un essai ?

Nous retrouvons l’amphithéâtre du Collège de France pour le cours d’Antoine Compagnon, le 15 janvier 2019, aujourd’hui, "Essai, étude, article".

Autour de l'œuvre de Marcel Proust :

  • Marcel ProustÀ la recherche du temps perdu, Tome I. Édition publiée sous la direction de Jean-Yves Tadié avec la collaboration de Florence Callu, Francine Goujon, Eugène Nicole, Pierre-Louis Rey, Brian Rogers et Jo Yoshida. Nouvelle édition, 1987, Bibliothèque de la Pléiade, n° 100. Tome II, Tome III (auquel a contribué Antoine Compagnon), tome IV. Le Coffret de quatre volumes vendus ensemble, réunissant des réimpressions récentes des premières éditions (1987, 1988, 1989) Édition publiée sous la direction de Jean-Yves Tadié, doit paraître le 5 Septembre 2019 (Bibliothèque de la Pléiade).
  • Marcel Proust, Contre Sainte-Beuve précédé de Pastiches et mélanges suivi de _Essais et articles,_Édition de Pierre Clarac avec la collaboration d'Yves Sandre, Gallimard, La Pléiade, 1971.
  • Bulletin d’informations proustiennes
  • Antoine Compagnon, Proust entre deux siècles, Seuil, 2013