Mosaïque représentant Bellérophon sur Pégase et la Chimère, datant d'environ 300-270 avant J.-C. Découverte à Rhodes.
Mosaïque représentant Bellérophon sur Pégase et la Chimère, datant d'environ 300-270 avant J.-C. Découverte à Rhodes.
Mosaïque représentant Bellérophon sur Pégase et la Chimère, datant d'environ 300-270 avant J.-C. Découverte à Rhodes. - Photographe: Sailko - wikicommons
Mosaïque représentant Bellérophon sur Pégase et la Chimère, datant d'environ 300-270 avant J.-C. Découverte à Rhodes. - Photographe: Sailko - wikicommons
Mosaïque représentant Bellérophon sur Pégase et la Chimère, datant d'environ 300-270 avant J.-C. Découverte à Rhodes. - Photographe: Sailko - wikicommons
Publicité
Résumé

Quel est le rapport à l’immortalité, à la localisation, et à la puissance dans le polythéisme grec antique ? S’interroge l’historienne-anthropologue Vinciane Pirenne-Delforge.

avec :

Vinciane Pirenne-Delforge (Historienne, professeur au Collège de France. Elle est titulaire de la Chaire Religion, Histoire et Société dans le Monde Grec Antique.).

En savoir plus

Qu’est-ce que le Taraxippos, sorte de "terreur des chevaux", sanctuaire rond, observé par Pausanias? Quelle est la variété des possibles liés à ce mot? S’interroge la chercheuse. De quelle façon le témoignage de l’écrivain-voyageur, au IIe siècle de notre ère, jette-t-il une lumière éclairante sur la problématique de l’importance du point de vue dans les rituels ?

Nous voici au terme de la riche et vaste enquête autour des dieux, des daimones et des héros que Vinciane Pirenne-Delforge, Titulaire de la chaire ‘’Religion, histoire et société dans le monde grec antique’’, nous a proposée sur deux années de cours.  Dans cette mise en perspective finale, elle insiste sur "l’importance du point de vue adopté, dans les documents invoqués, pour comprendre la catégorisation du monde suprahumain en Grèce ancienne". 

Publicité

Lors de sa première série de cours au Collège de France, intitulée, "Polythéisme grec, mode d’emploi", Vinciane Pirenne-Delforge a expliqué de quelle façon les Grecs honoraient des figures divines variées et cherchaient "le bon interlocuteur dans telle ou telle situation". Dans cet acte de connaissance des dieux, le "doute, avait expliqué la chercheuse, enclenche la dynamique spéculative qui passe à la fois par des représentations multiples – et qui peuvent nous paraître contradictoires – et des rituels qui servent de pierre de touche à la relation. Les rituels sont autant d’expérimentations de la validité et de l’efficacité de cette relation. C’est tout cela que charrie avec elle l’expression "reconnaître et honorer les dieux" (nomizein tous theous)." "Je n’en ramène pas pour autant les religions antiques (des Grecs et des Romains) avait ajouté Vinciane Pirenne Delforge, au ritualisme froid auquel on les a trop longtemps confinés en leur déniant toute démarche de "foi" au sens de la confiance envers un interlocuteur supra-humain. Au contraire, c’est la richesse d’une relation différente au divin que je souhaite ainsi mettre en évidence". Ce sont aussi les différences entre Romains et Grecs qui se font jour malicieusement autour de la notion de héros. 

En contexte polythéiste, nous rappelle encore aujourd’hui la chercheuse "c’est l’expérimentation qui prévaut (…). Expérimenter le supra-humain, c’est affronter ce qui excède, ce qui dépasse l’humain et sa condition."

Nous gagnons le Collège de France, le 15 juin 2020, pour le cours de Vinciane Pirenne-Delforge, aujourd’hui "Expérimenter le supra-humain, l’importance du point de vue"

Pour prolonger:

Vinciane Pirenne-Delforge a notamment publié:

L'Aphrodite grecque : Contribution à l’étude de ses cultes et de sa personnalité dans le panthéon archaïque et classique_,_CIERGA (1994)

Retour à la source : Pausanias et la religion grecque , CIERGA, Liège, Belgique (2008)

Le polythéisme grec comme objet d’histoire, Fayard(2018)

Le Polythéisme grec à l'épreuve d'Hérodote, Les Belles Lettres (2020)

Références

L'équipe

Margaux Viel
Collaboration