The Ark of the Covenant arriving in Ethiopia with Menelik I. Axum, Ethiopia.
The Ark of the Covenant arriving in Ethiopia with Menelik I. Axum, Ethiopia.
 The Ark of the Covenant arriving in Ethiopia with Menelik I. Axum, Ethiopia. - Wikicommons/ Gill Penney
The Ark of the Covenant arriving in Ethiopia with Menelik I. Axum, Ethiopia. - Wikicommons/ Gill Penney
The Ark of the Covenant arriving in Ethiopia with Menelik I. Axum, Ethiopia. - Wikicommons/ Gill Penney
Publicité
Résumé

Quelles sont les spéculations liées aux déplacements de l’arche ? Est-elle en Ethiopie? Ou bien enfouie dans la cathédrale de Chartres ? Y a-t-il quelque chose de caché dans cette arche? Quel était son contenu et quelles étaient ses fonctions selon les théories rabbiniques ? demande Thomas Römer.

avec :

Thomas Römer (Administrateur du Collège de France et Professeur titulaire de la chaire "Milieux bibliques").

En savoir plus

L’arche d'alliance contenait-elle la shekhina, la présence divine ? Ou bien de l'électricité ? Quel rapport avec le trône de Yhavé ? Pourquoi cette insistance à interdire les représentations de Dieu dans la Bible? 

Entre stimulante érudition, actualisation des recherches et un peu de malice autour d’un des objets de l’histoire parmi les plus fascinants, Thomas Römer, titulaire de la chaire des Milieux Bibliques, ancien Doyen de la Faculté de Théologie de l’université de Lausanne, poursuit sa grande enquête au coeur des textes bibliques et des sources antiques dans le cadre de sa nouvelle série intitulée, "L’Arche d'alliance : mythes, histoires et histoire".Dans son cours d’introduction, le philologue-exégète a distingué trois ensemble de fonctions :

Publicité

"la construction du sanctuaire dans la tradition sacerdotale où l’arche apparaît comme contenant « les tables de fondation » et supportant un objet liturgique lié à l’idée de l’expiation, puis en deuxième, l’arche dans la tradition « deutéronomiste » où elle apparaît comme un contenant des tables de la loi, et enfin, l’arche dans un contexte guerrier."

Mais avant de questionner le contenant de l’arche, Thomas Römer poursuit et achève son interrogation des hypothèses de déplacements et de réapparition de l’arche après la destruction du Temple de Jérusalem…

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 22 février  2018  pour le cours de Thomas Römer, aujourd’hui « Le contenu de l'Arche et ses fonctions »