La Bibliotheca Augusta, Wolfenbüttel, 2019, Basse-Saxe:  Leibniz en fit l’égale de la Bibliothèque impériale. Au centre, 'Wolf's Milk' par l'artiste Odine Lang
La Bibliotheca Augusta, Wolfenbüttel, 2019, Basse-Saxe: Leibniz en fit l’égale de la Bibliothèque impériale. Au centre, 'Wolf's Milk' par l'artiste Odine Lang
La Bibliotheca Augusta, Wolfenbüttel, 2019, Basse-Saxe:  Leibniz en fit l’égale de la Bibliothèque impériale. Au centre, 'Wolf's Milk' par l'artiste Odine Lang ©Getty - Photo: Julian Stratenschulte/dpa (Photo by Julian Stratenschulte/picture alliance via Getty Images)
La Bibliotheca Augusta, Wolfenbüttel, 2019, Basse-Saxe: Leibniz en fit l’égale de la Bibliothèque impériale. Au centre, 'Wolf's Milk' par l'artiste Odine Lang ©Getty - Photo: Julian Stratenschulte/dpa (Photo by Julian Stratenschulte/picture alliance via Getty Images)
La Bibliotheca Augusta, Wolfenbüttel, 2019, Basse-Saxe: Leibniz en fit l’égale de la Bibliothèque impériale. Au centre, 'Wolf's Milk' par l'artiste Odine Lang ©Getty - Photo: Julian Stratenschulte/dpa (Photo by Julian Stratenschulte/picture alliance via Getty Images)
Publicité
Résumé

Quels sont les "rêves humanistes de bibliothèques parfaites", qui parcourent les siècles ? demande l’écrivain-philologue William Marx. Quels sont les paradoxes de la bibliothèque de Babel imaginée par l’écrivain argentin Borges ? Pourquoi cette bibliothèque monstrueuse devient-elle un cauchemar ?

avec :

William Marx (Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire "littératures comparées". Ecrivain français, essayiste, critique et historien de la littérature.).

En savoir plus

De quelle façon la bibliothèque créée par Aby Warburg reconstitue-t-elle la totalité de l’expérience mentale et comment la forme en ellipse de sa salle de lecture rappelle-t-elle à la fois la boîte crânienne et la dimension cosmique de cette belle institution européenne?

William Marx, titulaire de la chaire de "Littératures comparées" poursuit son exploration des "bibliothèques invisibles", bibliothèques mentales et pas seulement virtuelles, qui peuvent avoir des liens avec les bibliothèques matérielles.

Publicité

Dans le cours précédent, nous avons découvert le merveilleux Atlas Mnémosyne, du nom de la déesse grecque de la mémoire, élaboré par le grand chercheur historien de l’art Aby Warburg. William Marx nous a expliqué que "L’Atlas Mnémosyne est une carte mentale, et que c’est à ce titre qu’il intéresse depuis de nombreuses années non seulement les historiens de l’art, mais aussi les artistes et les écrivains. C’est une bibliothèque d’images organisée selon les réseaux de la mémoire. L’actuelle Warburg Institute Iconographic Database en est la prolongation numérique. Et il en va de même ou presque pour les 60 000 volumes de la bibliothèque d’Aby Warburg. Énorme bibliothèque, car il utilisa pour la constituer les fonds de l’héritage familial".

À lire aussi : Comment ranger sa bibliothèque ?

"Il a pu ainsi fonder, rappelle William Marx, à Hambourg, dans les années 1910, un premier institut destiné à accueillir sa bibliothèque et à l’ouvrir aux chercheurs. Quand les nazis prirent le pouvoir, la bibliothèque fut envoyée à Londres, et l’institut y fut transféré, puis incorporé à l’université de Londres. Il y existe toujours, comme un centre de référence inégalé en histoire de l’art de la Renaissance et de la tradition classique. Le catalogue de la bibliothèque constitue une thèse à lui seul, une vision du savoir."

La bibliothèque de Babel par Érik Desmazières, estampe inspirée de la nouvelle de Jorge Luis Borges, "La biblioteca de Babel"
La bibliothèque de Babel par Érik Desmazières, estampe inspirée de la nouvelle de Jorge Luis Borges, "La biblioteca de Babel"
- Érik Desmazières/Bnf

L’analyse des "utopies bibliothécaires", comme William Marx les appelle, l’a conduit à nous présenter "celle de François Grudé La Croix du Maine, qui, en 1524, dans sa Bibliothèque française, a proposé au roi Henri III l’utopie d’une bibliothèque que l’on décrirait aujourd’hui comme panoptique." C’est cette prétention à la totalité, de savants bibliothécaires, qui doivent aussi négocier avec les puissants et les désastres des temps, qu’explore William Marx aujourd’hui. Et nous verrons que le rêve de fusion entre le cosmos et l’esprit n’est jamais loin...

Nous gagnons le Collège de France, le 9 février 2021 pour le cours de William Marx, aujourd’hui "Le rêve de la bibliothèque parfaite".

Pour prolonger

  • La leçon inaugurale de William Marx, initulée « Vivre dans la  bibliothèque du monde » est publiée chez Fayard et sa première série de  cours à fait l’objet en 2021 d’un bel essai, intitulé « Des Etoiles  nouvelles. Quand la littérature découvre le monde », aux Editions de Minuit.
  • Aby Warburg, l'Atlas Mnémosyne. Avec une présentation de Roland Recht, L'Ecarquillé (poche, 2019). Une version grand format va être ré-imprimée...
  • Stephan Waldhoff, "Leibniz bibliothécaire", La Revue de la BNU, 10 | 2014, 22-31
  • The Library of Babel by Érik Desmazières, "feuilleton" par l'artiste-designer John Coulthart.
  • 11 estampes d'E. Desmazières, Bnf "La bibliothèque de Babel  de Borges est une bibliothèque qui contient tous les textes possibles et imaginables. Il s’inspire de La bibliothèque universelle de l’écrivain, philosophe et mathématicien, Kurd Lasswitz (1904).