Fonds Marcel Proust. II — À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU. A — Manuscrits autographes. XXXI-XCII Soixante-deux cahiers de brouillons comportant des ébauches des différentes parties de la Recherche à divers stades de leur rédaction.  - M. Proust/Gallica Bnf
Fonds Marcel Proust. II — À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU. A — Manuscrits autographes. XXXI-XCII Soixante-deux cahiers de brouillons comportant des ébauches des différentes parties de la Recherche à divers stades de leur rédaction. - M. Proust/Gallica Bnf
Fonds Marcel Proust. II — À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU. A — Manuscrits autographes. XXXI-XCII Soixante-deux cahiers de brouillons comportant des ébauches des différentes parties de la Recherche à divers stades de leur rédaction. - M. Proust/Gallica Bnf
Publicité
Résumé

Le roman de Proust "A la Recherche du temps perdu", se termine-t-il par un essai théorique ? demande Luc Fraisse. Qu’est-ce qui, dans les pages de "l’Adoration perpétuelle", peut relever de l’essai ?

avec :

Luc Fraisse (professeur de littérature française à l'Université de Strasbourg).

En savoir plus

Comment le discours narratif, les personnages de "La Recherche" s’infiltrent-ils dans le commentaire essayistique ?

Antoine Compagnon, titulaire de la chaire "Littérature française moderne et contemporaine, nous entraîne depuis plusieurs semaines dans une grande enquête autour de "Proust essayiste". Nous le retrouverons en fin d’heure pour un échange avec Luc Fraisse qu’il reçoit aujourd’hui dans son séminaire. 

Publicité

Luc Fraisse, professeur de littérature française à l'université de Strasbourg, membre senior de l'Institut universitaire de France, a consacré l'essentiel de ses travaux à l'oeuvre de Marcel Proust. Il dirige la Revue d'études proustiennes et la collection "Bibliothèque proustienne" aux éditions Classiques Garnier.

En ouverture de son enquête, Antoine Compagnon avait rappelé "l’incertitude générique de l’œuvre" : "La Recherche est-elle un roman" ? demandait-il, alors que Marcel Proust y a distillé du discours "critique, de la philosophie de l’esthétique, de la théorie, des maximes. Mais est-ce un Essai pour autant" ? 

C’est cette indécision de la forme à propos de la fin du roman que Luc Fraisse questionne, justement, aujourd’hui.

Alors "quel est le contexte philosophique dans lequel Proust conçoit le rapport de l’énoncé théorique avec son environnement romanesque" ? Comment "au fil de la spéculation esthétique et philosophique, les personnages du roman réapparaissent-ils progressivement comme par arborescence?", s’interroge Luc Fraisse. "Assistons-nous à une mise en scène romanesque de l’essai ?"

Nous gagnons le Collège de France,  le 29 janvier 2019.

Autour de l'oeuvre de Marcel Proust :

  • Marcel Proust, À la recherche du temps perdu,Tome I. Édition publiée sous la direction de Jean-Yves Tadié avec la collaboration de Florence Callu, Francine Goujon, Eugène Nicole, Pierre-Louis Rey, Brian Rogers et Jo Yoshida. Nouvelle édition, 1987, Bibliothèque de la Pléiade, n° 100. Tome II, Tome III(auquel a contribué Antoine Compagnon), tome IV. Le Coffret de quatre volumes vendus ensemble, réunissant des réimpressions récentes des premières éditions (1987, 1988, 1989)Édition publiée sous la direction de Jean-Yves Tadié, doit paraître le 5 Septembre 2019 (Bibliothèque de la Pléiade).
  • Marcel Proust, Contre Sainte-Beuve précédé de Pastiches et mélanges suivi de Essais et articles,_Édition de Pierre Clarac avec la collaboration d'Yves Sandre, Gallimard, La Pléiade, 1971.