Traces de dripping, dans l'altier de Jackson Pollock (Springs, East Hampton, New York) : "l'expérimentation s’en remet au hasard" pour créer, note PM Menger.
Traces de dripping, dans l'altier de Jackson Pollock (Springs, East Hampton, New York) : "l'expérimentation s’en remet au hasard" pour créer, note PM Menger.
Traces de dripping, dans l'altier de Jackson Pollock (Springs, East Hampton, New York) : "l'expérimentation s’en remet au hasard" pour créer, note PM Menger. ©Getty - Photo by Susan Wood/Getty Images
Traces de dripping, dans l'altier de Jackson Pollock (Springs, East Hampton, New York) : "l'expérimentation s’en remet au hasard" pour créer, note PM Menger. ©Getty - Photo by Susan Wood/Getty Images
Traces de dripping, dans l'altier de Jackson Pollock (Springs, East Hampton, New York) : "l'expérimentation s’en remet au hasard" pour créer, note PM Menger. ©Getty - Photo by Susan Wood/Getty Images
Publicité
Résumé

Pourquoi réécrire indéfiniment sa première phrase? De quelle façon ancrer son œuvre dans un commencement? Le sociologue Pierre-Michel Menger analyse le rôle du couple travail/incertitude. Comment peut-on être à la fois savant & saltimbanque, sérieux & fantaisiste, dans le cadre du travail créateur?

avec :

Pierre-Michel Menger (sociologue, titulaire de la chaire Sociologie du travail créateur au Collège de France).

En savoir plus

De quelle façon un compositeur de bande originale de film peut-il être libre dans la contrainte ? Combien a-t-il fallu de tâtonnements et d’essais au sculpteur Rodin pour aboutir à sa représentation de l’écrivain Balzac ?

Pierre-Michel Menger est titulaire de la chaire de Sociologie du travail créateur, au Collège de France et Directeur d'études à l’EHESS. Il poursuit, cette semaine, sa grande enquête inaugurée en 2019, sous le titre « Comment achever une œuvre ? Travail et processus de création ». Pour la suite de cette grande enquête, il nous propose cette année, des  "études de cas"  que le cours d’aujourd’hui inaugure par une typologie. Pierre Michel Menger nous propose de "requalifier la sémantique du choix dans le processus créateur, tandis que l'artiste doit gérer le couple moteur travail-incertitude". Il indique :

Publicité

"Je voudrais prendre un peu de recul par rapport à la phénoménologie de l'indécision pour inverser la perspectives et poser la question de nécessité de la décision, puisqu'agir, c'est décider. Il serait en effet fâcheux d’ignorer la question du choix et une forme de rationalité dans le comportement de travail". "Mais obéit-il simplement à l'axiomatique du comportement rationnel?" demande le sociologue.

Pierre-Michel Menger propose donc "de distinguer des cas types de comportement et d'action créatrice, qui font varier les paramètres de décision et d'indécision".

"Pour y voir plus clair, nous dit-il, je vous propose de requalifier la sémantique du choix, en lui donnant une modulation typologique. Je vais distinguer d’établir des cas types de comportement et d'action créatrice. Cette typologie me permettra de faire varier les paramètres de décision et d'indécision".

Une fois encore nous entrons dans l’atelier des écrivains, musiciens, ou plasticiens ou même d’un écrivain de fiction !

Nous gagnons le Collège de France, le 19 mars 2021, pour le cours de Pierre-Michel Menger, aujourd’hui "Les comportements dans le travail créateur – une typologie et des analyses de cas (partie1)"