Flocons de neige de Wilson Bentley (Vermont, Etats-Unis, 1902)
Flocons de neige de Wilson Bentley (Vermont, Etats-Unis, 1902)
 Flocons de neige de Wilson Bentley (Vermont, Etats-Unis, 1902)  - Wikimedia Commons
Flocons de neige de Wilson Bentley (Vermont, Etats-Unis, 1902) - Wikimedia Commons
Flocons de neige de Wilson Bentley (Vermont, Etats-Unis, 1902) - Wikimedia Commons
Publicité
Résumé

Comment situer l’esprit dans la Nature et la Nature dans l’esprit? s'interroge la philosophe Claudine Tiercelin. Comment la physique est-elle notre principale source d’information sur la Nature et comment gardons-nous pourtant à son égard une aversion quasi instinctive? Qu'est-ce que le bio-inspiré?

avec :

Claudine Tiercelin (philosophe, professeure au Collège de France, membre de l’Institut, Académie des sciences morales et politiques), Clément Sanchez (Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Chimie des matériaux hybrides.).

En savoir plus

Rediffusion du 22/11/2018

Que peut nous apprendre la nature sur les processus de construction des matériaux ? S’interroge le chimiste, Clément Sanchez. Quels sont les exemples de matériaux hybrides bio-inspirés ?

Publicité

Nous achevons aujourd’hui le questionnement autour des natures humaines, initié par la philosophe-historien des sciences, Justin Smith en début de semaine, dans le cadre de la diffusion du colloque interdisciplinaire Les natures en question, donné au Collège de France en 2017. 

Claudine Tiercelin, titulaire de la chaire, Métaphysique et philosophie de la connaissance, spécialiste du pragmatisme de Pierce et de la philosophie de la connaissance, discute en première partie d’heure, la question centrale pour la philosophie contemporaine de la place de l’esprit dans la nature

Qu’entendons-nous par "Nature" et comment lever assez vite certains mystères sur elle ? Quel serait le rapport réel, s’interroge-te-elle entre les choses mentales et signifiantes en nous et le monde non mental et non signifiant des galaxies et du vivant, un univers régi essentiellement par les lois de la physico-chimie et de la biologie ? 

Comment échapper au « choix cornélien entre l’explication scientifique et les intuitions qui sont les nôtres sur l’esprit comme sur la nature ? Quelle est la place de notre liberté dans la nature ? 

En deuxième partie, Clément Sanchez qui est aussi Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Chimie des matériaux hybrides, ouvre la réflexion sur les artifices de la nature. 

Comment la Nature s’avère-t-elle un réservoir de solutions techniques apportées à des problèmes de résistance, d’adhérence, ou d’hydro-dynamisme ? 

Ce chercheur passionné nous initie au monde de la chimie douce qui peut élaborer des céramiques à basse température, qui va s’inspirer des micro-algues, les diatomées, de la carapace du crabe, mi-organique et mi-minérale, de la fibre naturelle, ou soie marine, le byssus, aux propriétés auto-réparatrices, fabriqué par la moule, des surfaces intelligentes, telles la feuilles de lotus… 

Et de toutes ses recherches, peut émerger le toit spectaculaire du grand théâtre de Pékin aux vitrages auto-nettoyants ! Mais avant de découvrir ces merveilles et comment mieux comprendre la nature pour créer des nouveaux matériaux, nous gagnons tout de suite le Collège de France le 20 octobre 2017

Pour prolonger :

Les Actes du colloque Les Natures en questions, sous la direction de Philippe Descola, viennent d’être publiés chez Odile Jacob.

Références

L'équipe

Claire Poinsignon
Collaboration
Merryl Moneghetti
Coordination