Portrait de Marcel Proust ©Getty - Mondadori Portfolio
Portrait de Marcel Proust ©Getty - Mondadori Portfolio
Portrait de Marcel Proust ©Getty - Mondadori Portfolio
Publicité
Résumé

Comment le narrateur du roman "A la Recherche du Temps perdu", apparait-il, tel Marcel Proust, comme un essayiste ? Qu’est-ce que le mot "Étude" pour Marcel Proust ? Comment l’emploie-t-il ? Quels sont ses sens, s’interroge Antoine Compagnon.

avec :

Antoine Compagnon (Professeur au Collège de France depuis 2006, titulaire de la chaire de Littérature française moderne et contemporaine).

En savoir plus

Comment le narrateur de la Recherche a-t-il envisagé de se mettre à « une étude critique ou un roman », comme Marcel Proust a pu s'interroger dans son carnet à propos de son projet de livre qui allait devenir A la Recherche du temps perdu ? 

« Faut-il en faire un roman, une étude philosophique, suis-je un romancier ? » ?

Publicité

Antoine Compagnon, titulaire de la chaire "Littérature française moderne et contemporaine , (Histoire, critique, théorie)" au Collège de France nous entraîne dans une grande enquête, autour de "Proust Essayiste", à partir des essais, articles, études… de Marcel Proust, que ces textes se situent, avant ou après La Recherche, en dehors ou à l’extérieur de cette grande œuvre romanesque qui mêle en elle-même plusieurs genres.

Critique littéraire et historien de la littérature, Antoine Compagnon, expliquait au Figaro, en 2013 :

Ce qui séduit d’emblée, c’est plutôt sa façon d’avancer en méandres, en avant et en arrière. Proust se demandait d’ailleurs si ce qu’il écrivait était vraiment un roman. S’y mêlent en effet des considérations qui relèvent de l’essai, des morceaux de prose poétique, de l’analyse psychologique, de la comédie sociale, etc. Il y a presque tout dans la Recherche.

Notre spécialiste de Proust interroge aujourd’hui le mot "étude". Au travers de nombreux extraits de lettres et de la Recherche, ce sont aussi les interrogations et les hésitations de Proust qui apparaissent. 

Comment retrouver dans la littérature l’esprit de la conversation ? Comment rendre le roman spirituel sans l’abaisser ?

Comment le narrateur de la Recherche pose-t-il la question importante de la joie d’écrire, non pas la joie de lire, mais la joie d’écrire : 

Pour bien écrire, faut-il écrire avec joie, avec plaisir ?

Ou bien la littérature est-elle un pensum, un métier?

Nous retrouvons l’amphithéâtre du Collège de France pour le cours d’Antoine Compagnon, le 22 janvier 2019, aujourd’hui, "Mes premières études" 

Autour de l'oeuvre de Marcel Proust :

  • Marcel Proust, À la recherche du temps perdu,Tome I. Édition publiée sous la direction de Jean-Yves Tadié avec la collaboration de Florence Callu, Francine Goujon, Eugène Nicole, Pierre-Louis Rey, Brian Rogers et Jo Yoshida. Nouvelle édition, 1987, Bibliothèque de la Pléiade, n° 100. Tome II, Tome III(auquel a contribué Antoine Compagnon), tome IV. Le Coffret de quatre volumes vendus ensemble, réunissant des réimpressions récentes des premières éditions (1987, 1988, 1989)Édition publiée sous la direction de Jean-Yves Tadié, doit paraître le 5 Septembre 2019 (Bibliothèque de la Pléiade).
  • Marcel Proust, Contre Sainte-Beuve précédé de Pastiches et mélanges suivi de _Essais et articles,_Édition de Pierre Clarac avec la collaboration d'Yves Sandre, Gallimard, La Pléiade, 1971.
  • Bulletin d’informations proustiennes
  • Antoine Compagnon, Proust entre deux siècles, Seuil, 2013