Femmes au bord du fleuve Niger
Femmes au bord du fleuve Niger
Femmes au bord du fleuve Niger ©AFP
Femmes au bord du fleuve Niger ©AFP
Femmes au bord du fleuve Niger ©AFP
Publicité
Résumé

Comment humaniser les hommes en les initiant au caractère sacré de la vie...

avec :

Véronique Francou (Psychologue).

En savoir plus

Une fois n’est pas coutume, nous sacrifions ce soir à la coutume des célébrations. Nous sommes le 8 mars, Journée internationale de femme et c’est donc l’occasion de parler de mystique au féminin, l’occasion de réfléchir à la mystique au féminin et de se poser la question de savoir s’il y a une mystique spécifiquement féminine, si les femmes ont quelque chose de particulier à nous apporter, à nous dire dans le domaine spirituel. Car il est vrai que dans ce domaine, comme dans d’autres, la parole des femmes a pu être confisquée au profit de celle des hommes et il est certain que la figure du maître spirituel, du sage, du gourou, du poète mystique est bien plus souvent celle d’un homme que d’une femme. Pour en parler nous sommes en compagnie de Véronique Francou, psychologue profondément engagée dans le dialogue avec les autres traditions spirituelles et membre de diverses associations inter-religieuses. Elle a longtemps réfléchi dans ses recherches et sa pratique à la vocation de la femme à humaniser les hommes en les initiant au caractère sacré de la vie. Et pour mieux comprendre cette vocation, elle est partie à la rencontre de deux femmes exceptionnelles, deux mystiques radicales, l’une d’Orient Mâ Ananda Moyi et l’autre d’Occident, Marthe Robin. Et cela a abouti à un ouvrage qu'elle publie aux Presses de la Cité : Visages de l’Amour, l’éternel féminin de deux grandes mystiques d’Orient et d’Occident

Références

L'équipe

Leili Anvar
Production
Clotilde Pivin
Réalisation
Thierry Beauchamp
Collaboration