France Culture
France Culture
Publicité

Rencontre avec un poète-traducteur qui dit la situation de l'homme pris entre le ciel et la terre,l'être et l'humain, la vie et l'existence, la naissance et la mort, les amours et l'Amour, sans quitter un instant le "Tout Jour" éternel, son unique réalité.

Si l’homme est sur la terre ronde, qui tourne en rond sur elle-même et autour du soleil, c’est qu’il doit tourner rond lui-même.

Il lui faut arrondir les angles, revenir à la paix, atténuer les dissensions, se rendre plus complet, plus proche de son Tout, agrandir son domaine, repousser sans arrêt les limites du cercle.

Publicité

Ces mots sont de notre invité, Patrice Repusseau. Il a commencé par être professeur d’anglais et traducteur, et a traduit de très nombreux auteurs écrivains de langue anglaise, et aussi des maîtres indiens en particulier Swami Venkatesananda, dont Le Yoga Vasistha, une somme, est un monument fondateur de la pensée hindoue (paru chez Inner-Quest). Passeur des mots des autres, de la langue des autres, Patrice Repusseau est aussi poète, passeur de ses propres émotions, ses expériences, ses méditations. Ses deux derniers recueils sont Tout Jour : petites proses de l’Aval et de l’Amont paru aux éditions ALTESS et Les Cinq Saisons, paru aux éditions Non-lieu ( !) Le fil rouge de son travail, de son rapport au monde pourrait être le quête de l’unité, une tentative de réunifier le tissu déchiré du monde, des langues, des hommes et des dieux par un travail intérieur, un expérience du regard et la création langagière.

Poème lu : Arthur Rimbaud : « Ma Bohême »

L'équipe

Leili Anvar
Production
Clotilde Pivin
Réalisation
Thierry Beauchamp
Collaboration