Nikos Aliagas, durant l'exposition "Âmes grecques" à la Galerie Photo 12, 22/06/2016  ©AFP - PHILIP CONRAD / PHOTO12
Nikos Aliagas, durant l'exposition "Âmes grecques" à la Galerie Photo 12, 22/06/2016 ©AFP - PHILIP CONRAD / PHOTO12
Nikos Aliagas, durant l'exposition "Âmes grecques" à la Galerie Photo 12, 22/06/2016 ©AFP - PHILIP CONRAD / PHOTO12
Publicité
Résumé

Jean-Christophe Rufin reçoit Nikos Aliagas, journaliste, animateur et photographe.

avec :

Nikos Aliagas (Animateur de télévision).

En savoir plus

Rediffusion du 07/04/2017

Les parcours de Nikos Aliagas. Ses parents immigrés grecs, son père, tailleur de profession, arrive en 1964 à la gare de Lyon. Il rencontre sa mère, alors infirmière à Londres, sur les barricades en mai 1968, qu'ils observent en touristes...

Publicité

L'importance de l'éducation. L'appartenance à une autre culture nécessite un effort pour connaître les valeurs du pays d'origine et accepter les codes et les valeurs du pays d'accueil. Sa langue maternelle est le grec. L'intégration passe par la connaissance de son propre pays, de son identité. L'héritage grec, la philosophie la culture et les mythes, la religion orthodoxe, les paradoxes de la Grèce...

La curiosité et l'envie d'aller vers l'autre le mènent vers le métier de journaliste. Il débute sa carrière à RFI en découpant des dépêches la nuit, puis devient journaliste sur la chaîne européenne d'informations en continu Euronews. Pendant un an il est présentateur, à Athènes, du journal télévisé de 20 h 30 d'Alter Channel.

Sa passion pour la photographie, le choix du noir et blanc qui garde l'essentiel et apporte plus de nuances. Ses photographes préférés sont Sebastião Salgado et Josef Koudelka.. La photo permet de figer l'instant présent, elle ne triche pas avec l'épreuve du temps, contrairement à la télévision qui subit le diktat de la jeunesse.

Références

L'équipe

Jean-Christophe Rufin
Jean-Christophe Rufin
Laurence Jennepin
Collaboration