Julia Ducournau et l'équipe de Grave
Julia Ducournau et l'équipe de Grave
Julia Ducournau et l'équipe de Grave - AFP
Julia Ducournau et l'équipe de Grave - AFP
Julia Ducournau et l'équipe de Grave - AFP
Publicité
Résumé

Passionnant panorama du cinéma d'horreur français dans le numéro 9 de la revue "La septième obsession".

En savoir plus

La sortie (et les succès critiques et publics) du film Grave de Julia Ducournau ont ramenés au premier plan l'émergence récente d'une véritable école française du cinéma d'horreur, une école dont Trouble every day de Claire Denis a sonné la rentrée en 2001 et qu'ont marqué depuis, entre autres, les films de Marina De Van, Pascal Laugier et Alexandre Aja. Pour son numéro 9, l"excellente revue "La septième obsession" analyse ce phénomène donnant à la parole à Julia Ducournau, Béatrice Dalle (fan de cinéma de genre et actrice cannibale pour deux des cinéastes citées), évoquant la Venise des giallos (films italiens de serial-killers), la question de la toile peinte comme facteur de l'effroi et quelques classiques du cinéma fantastiques comme Rosemary's baby. En clôture, un must du road-book cinéphilique : le récit de voyage du cinéphile Maxime Lachaud dans les profondeurs du Texas, en quête de drive-in fantômes et des décors de quelques classiques de l'horreur-movie. Bon ap'

Références

L'équipe