Angleterre, la révolution industrielle
Angleterre, la révolution industrielle
Angleterre, la révolution industrielle - AFP
Angleterre, la révolution industrielle - AFP
Angleterre, la révolution industrielle - AFP
Publicité
Résumé

En un roman dicksensien, Jean-Pierre Ohl dépeint subtilement, sur fond de sortilèges gothiques, le passage de l'Angleterre à l'ère industrielle.

En savoir plus

Jean-Pierre Ohl marche à Dickens comme les rois mages à l'étoile, confiant et ébloui. Ayant déjà consacré au romancier anglais un fantaisie énigmatique et érudite (Monsieur Dick ou le dixième livre, La Table ronde), ainsi qu'une biographie dans la collection Folio, il pique des deux avec Le Chemin du diable et se lance sur l'obstacle comme un landlord traquant le renard. Avec ce nouveau roman foisonnant et inquiétant, évoquant également les sortilèges théâtraux du roman gothique et les visions millénaristes des sectes anglaises, il nous expose les profondes mutations sociales et technologiques qui sonnèrent l'heure sombre de la Révolution industrielle anglaise : travail des enfants, labeur épuisant de la mine, enrichissement de la bourgeoisie d'affaires. A la fois roman historique et hommage littéraire, une grande réussite. (éditions Gallimard)

Références

L'équipe