France Culture
France Culture
Publicité
Résumé

Publié pour la première fois en France, le roman graphique cauchemardesque d'un visionnaire norvégien proche de Burroughs et de Ballard.

En savoir plus

Publié en 2016 par la New York Review of Books, dessinés entre 1969 et 1975, longtemps crues perdues, les planches hallucinantes de Soft city nous exposent, une journée durant, du lever au coucher du soleil, le quotidien des Soft, papa, maman et bébé, famille lambda au pays de la duplication et du clonage où les hommes et les choses se répercutent à l'infini au fil des perspectives sans fin qui semblent les avaler et les digérer en boucle. Ce phénoménal "cauchemar climatisé" entre le Métropolis de Lang et les apocalypses standardisées d'un William Burroughs, nous offre le véritable suicide graphique d'une réalité vouée à l'enfer de la banalisation marchande. Préface de Chris Ware (éditions Inculte)