Une voiture dans la nuit à Kosh-Agach, un district de la République de l'Altai ©AFP - Alexandr Kryazhev/Sputnik
Une voiture dans la nuit à Kosh-Agach, un district de la République de l'Altai ©AFP - Alexandr Kryazhev/Sputnik
Une voiture dans la nuit à Kosh-Agach, un district de la République de l'Altai ©AFP - Alexandr Kryazhev/Sputnik
Publicité
Résumé

20 nouvelles noires et fulgurantes de l'écrivain russe Andreï Doronine pour dire le quotidien tragi-comique d'un camé.

En savoir plus

"Zapoï", en russe, définit une ivresse-limite qui vous retranche du monde des vivants pendant 48 heures. En plaçant sous pareille invocation la collection qu'il dirige aux éditions La Manufacture de livres, Thierry Marignac a décidé d'y publier des textes qui donnent de la Russie actuelle une vision frénétique, éperdue, à cru et à nue, sans cataplasme ni rémission. Seigneurs de la guerre mafieuse et révoltés sibériens y ont déjà fait leur apparition. Avec l'ouvrage d'Andreï Doronine, c'est l'univers des drogués pétersbourgeois qui se trouve frontalement décrit : monde violent de la débrouille et de la bidouille, d'une cocasserie macabre quasi-carnavalesque, sinistre et envoutant. En 20 nouvelles, un coup de sonde redoutable dans la violence sociale de la Russie actuelle. (Éditions La Manufacture de livres)

Références

L'équipe

François Angelier
François Angelier