Truth Social, le réseau social de Donald Trump
Truth Social, le réseau social de Donald Trump ©AFP - Stefani Reynolds
Truth Social, le réseau social de Donald Trump ©AFP - Stefani Reynolds
Truth Social, le réseau social de Donald Trump ©AFP - Stefani Reynolds
Publicité

Beaucoup redoutaient le réseau social pro "liberté d'expression" de l'ancien président des Etats-Unis. Pourtant, moins de deux mois après son lancement, deux des directeurs quittent l'entreprise, le cours de l'action s'effondre et le nombre de nouveaux abonnés diminue jour après jour.

Après l'assaut du capitole le 6 janvier 2021, Donald Trump affirmait faussement que sa défaite électorale de novembre 2020 était due à une fraude généralisée. En réponse, Twitter et Facebook l’avait banni de leurs réseaux sociaux.

Quelque mois plus tard, Trump annonçait le prochain lancement de son application Truth Social, libérée «de la tyrannie de la Big Tech». Le réseau social devait être accessible à tous fin mars. Or comme le raconte le site américain Axios, il n’en est toujours rien.

Publicité

Problèmes éthiques et techniques

Truth Social est il mort-né ? Les problèmes ont commencé en février dernier. Une fois l’application téléchargée, des dizaines de milliers d’utilisateurs ont dû attendre 5 jours avant de pouvoir l’utiliser. De plus, Truth Social ne fonctionne que sur iOS, le système d'exploitation des iPhone. Elle n'est pas non plus opérationnelle sur un navigateur web, ce qui pourrait pourtant permettre aux utilisateurs de smartphones Android, qui représentent 40% du marché américain de s'y rendre.

Côté modération aussi, le curseur est mal placé. Les utilisateurs de Truth Social se sont plaints d’avoir été bannis rapidement de la plateforme. Les post sur Truth Social doivent en effet ne pas contenir "d’éléments de langage de blasphème, abusif ou raciste". Mieux ils ne doivent pas contenir non plus de références discriminatoires fondées sur la religion, la race, le sexe, l'origine nationale, l'âge, l'état matrimonial, l'orientation sexuelle ou le handicap sexuelle ou le handicap. Une gageure pour un site d’extrême droite.

Résultat, dans les classements d’application, Truth Social s’est effondré. L’appli est passée de 866 000 installations la première semaine de lancement à 60 000 la semaine du 14 mars. Une liste d’attente est désormais dressée pour ceux qui veulent ouvrir un compte sur Truth. Un journaliste de Yahoo a raconté être à la 1 419 631e place.

2 min

Les ennuis ne volant jamais seuls, le logo choisi pour Truth Social, une lettre « T » majuscule fendue et blanche sur fond bleu ressemble fortement à celui de l'entreprise britannique Trailar qui installe des panneaux solaires sur les camions. L'entreprise a réagi en taguant la famille Trump sur Twitter : "C'est génial de voir Donald Trump soutenir une entreprise de développement durable en pleine croissance ! Il faudrait peut-être demander la prochaine fois ?"

Résultat deux directeurs du réseau social ont quitté le navire cette semaine. Et le titre de l’entreprise qui finance Truth social a chuté de 35% en quelques jours.

Concernant Donald Trump, jusqu'à présent, l'ancien président n'a écrit qu'une seule "vérité" (nom des post sur le réseau), le 14 février : “Préparez-vous! Votre président préféré vous verra bientôt!"

L'équipe

Baptiste Muckensturm
Baptiste Muckensturm
Lucas Lazo
Collaboration
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Production déléguée
Mydia Portis-Guérin
Réalisation