Deux personnes âgées saisissent mal les fonctionnalités de leur smartphone
Deux personnes âgées saisissent mal les fonctionnalités de leur smartphone
Deux personnes âgées saisissent mal les fonctionnalités de leur smartphone ©Getty - BraunS
Deux personnes âgées saisissent mal les fonctionnalités de leur smartphone ©Getty - BraunS
Deux personnes âgées saisissent mal les fonctionnalités de leur smartphone ©Getty - BraunS
Publicité
Résumé

La population la plus âgée est aussi la première concernée par l’illectronisme, c’est à dire l'incapacité à utiliser les appareils numériques de manière autonome. 13 millions de français rencontreraient des difficultés dans les usages d’internet.

En savoir plus

En 2022, 7% de la population n’a ni smartphone ni Internet à domicile. C’est ce que révèle un rapport de l'INSEE paru le 23 janvier. Pas de surprise, ce sont les jeunes de 15 à 29 ans qui sont les mieux équipé, 99% d'entre eux possèdent un téléphone portable, la plupart du temps un smartphone, un téléphone capable de faire fonctionner des applications et d’aller sur Internet.

Globalement, plus le niveau de vie augmente, plus le niveau d’équipement croît.

Publicité

Plus surprenant. L’étude de l’INSEE indique que 20% de la population filtre ou refuse systématiquement les appels. Parmi les possesseurs de téléphone fixe, 17 % disent ne jamais décrocher et 26 % ne répondre que lorsqu’ils connaissent le numéro appelant. Parmi les possesseurs de téléphone mobile, 2 % ne décrochent jamais et 30 % filtrent systématiquement les appels.

Le taux de filtrage ou de refus systématique des appels varie avec l’âge. Ce sont les plus de 75 ans qui filtrent ou refusent systématiquement les appels.

Territorialement, les habitants des DOM qui ne décrochent pas sont plus nombreux qu’en métropole. Compliqué mais contemporain. L’étude révèle d’ailleurs que désormais les gens se donnent rendez-vous pour se téléphoner dans de bonnes conditions sans être dérangés.

La population la plus âgée est aussi la première concernée par l’illectronisme, c’est à dire l'incapacité à utiliser les appareils numériques de manière autonome. Aujourd'hui 13 millions de français rencontreraient des difficultés dans les usages d’internet, notamment parmi les quelque 250 formalités du quotidien pouvant déjà être effectuées en ligne :comme le paiement des impôts, les relations avec Pôle emploi, ou les démarches concernant les Caisses d’allocations familiales …

Une situation qui a poussé le gouvernement à investir davantage contre l’illectronisme : 4 000 conseillers numériques seront ainsi recrutés d’ici la fin de l’année.

La numérisation des services de l’Etat a divisé par 30 le cout de traitement des dossiers. Mais cette dématérialisation est aussi qualifiée de « bombe politique » tant elle alimente le sentiment de déshumanisation de l’administration et une forme de colère sociale.

Références

L'équipe

Lucas Lazo
Collaboration
Marguerite Catton
Production déléguée