TikTok
TikTok
TikTok ©AFP - Drew Angerer
TikTok ©AFP - Drew Angerer
TikTok ©AFP - Drew Angerer
Publicité
Résumé

Aujourd’hui, TikTok ne publie plus de vidéo depuis la Russie. Le réseau social qui revendique plus d'un milliard d'utilisateurs dans le monde a annoncé hier soir suspendre la possibilité de poster de nouvelles vidéos sur sa plateforme en Russie.

En savoir plus

Depuis vendredi la donne a changé pour les médias russes. Deux textes encadrant strictement les informations diffusées sur la guerre en Ukraine et les sanctions imposées à la Russie ont été adoptés par le Parlement russe et ratifiés par Vladimir Poutine.

La propagation d’informations visant à discréditer les forces armées russes est désormais passible de 15 ans de prison. Et les appels à imposer des sanctions à la Russie sont également passibles de poursuites. Ces textes s’appliquent à la fois aux médias et aux particuliers, russes comme étrangers.

Publicité

Ainsi, dans une série de Tweets, TikTok a déclaré "qu’au regard de la nouvelle loi sur les informations mensongères, nous n'avons pas d'autre choix que de suspendre les directs et la mise en ligne de nouveaux contenus (...) le temps d'étudier les conséquences possibles pour la sûreté" des employés de TikTok et de ses utilisateurs. Le réseau social n'a toutefois pas précisé si les vidéos postées depuis l'étranger resteraient ou non accessibles aux utilisateurs russes.

L’entrée en vigueur de ces textes a amené plusieurs médias étrangers à suspendre leurs activités en Russie, notamment l'agence Bloomberg, la BBC, tandis que la chaîne américaine CNN a interrompu sa diffusion dans le pays.

À lire aussi : TikTok, témoin des manœuvres russes vers l’Ukraine

Vendredi 4 mars, le Roskomnadzor, l’autorité russe de surveillance des media, avait exigé d'expliquer les raisons de la suppression par TikTok des reportages publiés sur le compte officiel de l'agence de presse russe RIA Novosti. TikTok avait annoncé son intention d'ajouter des étiquettes à "certains" médias contrôlés par l'État. TikTok, comme Facebook et YouTube, avait aussi fait savoir il y a quelques jours qu’il ne relaierait plus  les publications des médias d’Etat russes comme RT ou Sputnik.

TikTok compte près de 25 millions d’utilisateurs en Russie fin 2021. Et environ 30% des Russes intéressés par du contenu vidéo sur les réseaux sociaux disaient consulter TikTok dans une étude du cabinet Deloitte, publiée en septembre dernier. Loin derrière You Tube qui comptait fin 2021 plus de 76 millions d’utilisateurs en Russie.

L'annonce de TikTok, qui maintient tout de même son service de messagerie, intervient au terme d'une semaine qui aura vu les autorités russes bloquer l'accès à Facebook dans le pays et restreindre celui de Twitter. Une semaine au cours de laquelle le président ukrainien Zelensky et son peuple ont été déclaré vainqueur de la guerre de l’information. Un trophée qui n’a pas échappé aux autorités russes.

À lire aussi : La culture numérique, une arme de guerre pour le clan Zelensky

Références

L'équipe

Lucas Lazo
Collaboration
Marguerite Catton
Production déléguée
Max Schneider
Collaboration