Logo du réseau social LinkedIn - LinkedIn
Logo du réseau social LinkedIn - LinkedIn
Logo du réseau social LinkedIn - LinkedIn
Publicité
Résumé

LinkedIn, c’est le réseau social professionnel, c’est-à-dire un réseau social un peu plus sérieux que les autres, un peu plus ennuyeux diraient certains, un peu jargonneux peut-être...

En savoir plus

Des comptes Twitter et des groupes Facebook collectionnent ses expressions disruptives : les univers métiers, les entreprises désireuses, les démarches collaboratives et innovantes ou les écosystèmes hybrides qui y fleurissent. Il ne faut cependant pas s’arrêter à cette image caricaturale car une véritable révolution est en train de se dessiner sur LinkedIn : les gens ont cessé de se vanter uniquement de leur nouvelle start-up, ils ne partagent plus seulement des CV ou des offres d’emploi, ils se sont mis à parler de leur vie privée !

La rupture du Covid

“Dès le début de la pandémie, nous avons constaté l’apparition de contenus d’un genre nouveau”, explique Daniel Roth, le vice-président et rédacteur en chef du réseau : il s’est d’abord agi de posts liés au stress, à la fatigue, à la santé mentale : on parlait travail mais d’un point de vue intime… ; et puis, progressivement, on s’est mis à parler de soi, de sa famille. C’est même devenu une technique commerciale : le New York Times qui a enquêté sur le nouveau récit du moi linkedinien cite un consultant qui encourage ses ouailles à commencer chaque post par une anecdote personnelle ; c'est dit-il le meilleur moyen d’intéresser à son activité commerciale. Par exemple, il faut écrire, "Ralph mon chien est mort hier, c’était mon meilleur ami, voici une photo de nous deux". Ensuite, on enchaîne : il faut dire que dans le secteur de la vente, on est souvent malmené alors on est obligé de fonder l’estime de soi-même sur ses proches, son animal, ou sa religion. Puis on demande à ses followers de poster une photo de leur animal et le tour est joué. Plus c’est personnel, plus c’est dramatique et tant qu’il y a une leçon, mieux c’est explique-t-il !

Publicité

La vulnérabilité sur le devant de la scène

Il est devenu de bon ton de mettre en avant ses failles, de mettre en scène sa vulnérabilité, de promouvoir un moi friable et sensible aux côtés d’un moi compétent ! C'est cela le nouveau récit linkedinien.. Et ça nous en dit long du monde du travail postcovid. Deux hypothèses pour l'expliquer : la première c’est que la vulnérabilité apparaît comme une garantie d’empathie, qualité majeure pour les nouveaux managers en ces temps troublés ; la seconde, plus cynique est qu’un salarié prompt à la confidence, à l’épanchement est un salarié qui ne rompt ni la confiance, ni le contrôle même à distance, en télétravail !

Références

L'équipe

Lucas Lazo
Collaboration
Baptiste Muckensturm
Baptiste Muckensturm
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Production déléguée