Le magasin Tops où le terroriste a tué 10 personnes samedi 14 mai, Buffalo, Etats-Unis
Le magasin Tops où le terroriste a tué 10 personnes samedi 14 mai, Buffalo, Etats-Unis
Le magasin Tops où le terroriste a tué 10 personnes samedi 14 mai, Buffalo, Etats-Unis ©AFP - Usman Ukalizai
Le magasin Tops où le terroriste a tué 10 personnes samedi 14 mai, Buffalo, Etats-Unis ©AFP - Usman Ukalizai
Le magasin Tops où le terroriste a tué 10 personnes samedi 14 mai, Buffalo, Etats-Unis ©AFP - Usman Ukalizai
Publicité
Résumé

Le 14 mai, dix personnes, dont huit à la peau noire sont tuées par un suprémaciste blanc à Buffalo dans l'État de New York aux États-Unis. Équipé d'une caméra, le terroriste a diffusé son acte en direct sur Twitch, un phénomène qui se répète lors de plusieurs attentats d'extrême-droite.

En savoir plus

Samedi à Buffalo, dans l’État de New York aux Etats-Unis, le suprémaciste blanc qui a tué 10 personnes, en grande majorité noires dans un supermarché, a filmé et diffusé en direct ses images sur Twitch, la plateforme dédiée au gamers et à leurs fans. Libération raconte ce matin avoir visionné la séquence. Elle est filmée comme un jeu vidéo, explique le quotidien, et montre un assaillant déterminé.

En à peine dix secondes, il mitraille quatre personnes sur le parking, avant de pénétrer dans le supermarché et de poursuivre la tuerie aux caisses et dans les rayons. La scène entière dure moins d’une minute, au cours de laquelle des dizaines de balles sont tirées mais pas un mot prononcé.

Publicité

Sur Twitch la vidéo est restée moins de deux minutes. C'est considérablement moins que les 17 minutes qu'il avait fallu à Facebook pour retirer une vidéo similaire diffusée par le suprémaciste blanc autoproclamé qui avait tué 51 personnes dans deux mosquées néo-zélandaises à Christchurch en 2019.

Cependant, des versions de la vidéo du massacre de Buffalo se sont rapidement propagées à d'autres plateformes, et elles n'y ont pas disparu rapidement. Certaines versions étaient encore visibles hier soir.

6 min

En ce qui concerne Twitch, ce n’est pas la première fois que la plateforme est un relais pour les attaques terroristes des suprémacistes blancs : toujours en 2019, l’auteur de l’attaque qui avait ciblé la synagogue de Halle en Allemagne et qui avait provoqué la mort de plusieurs personnes avait aussi diffusé des images en direct sur Twitch.

Le parrallèle avec d’autres attaques terroristes perpetués par des suprémacistes blancs n’est pas fortuit. Le tueur de Buffalo avait publié un manifeste sur le forum 4Chan, le forum qui a lancé le mouvement complotiste d’extrême-droite QAnon. Il y décrivait le matériel qu’il allait utiliser pour filmer et annonçait vouloir livestreamer sur Twich.

Le New York Times indique par ailleurs que sur les réseaux sociaux, des utilisateurs et utilisatrices signalent avoir trouvé le compte Discord du terroriste, sous le même pseudonyme que celui de sa chaîne Twitch. La plateforme Discord a assuré de son côté mener une enquête sur les publications liées à la tuerie du supermarché de Buffalo.

Selon une enquête réalisée par le site en ligne américain VoxPol, si la retransmission des attentats est prisée par les suprémacistes blancs, ce n’est pas le cas par exemple des terroristes islamistes qui eux ne filment pas, afin de pouvoir modifier et façonner les récits.

2 min
Références

L'équipe

Lucas Lazo
Collaboration
Marguerite Catton
Production déléguée
Elisa Verbeke
Collaboration