Telegram : des gilets jaunes 3.0 organisent les "Convois de la liberté"

"vax me trudaddy" au Canada, des routiers manifestent contre le pass vaccinal le 30 janvier 2022.
"vax me trudaddy" au Canada, des routiers manifestent contre le pass vaccinal le 30 janvier 2022. ©AFP - image satellite
"vax me trudaddy" au Canada, des routiers manifestent contre le pass vaccinal le 30 janvier 2022. ©AFP - image satellite
"vax me trudaddy" au Canada, des routiers manifestent contre le pass vaccinal le 30 janvier 2022. ©AFP - image satellite
Publicité

Des militants anti-vaccins sont en train d'organiser sur Telegram un rassemblement massif sous forme de convoi de routiers vers Bruxelles d'ici le 14 février. Inspirée des "truckers" Canadiens qui ont investi Ottawa ce week-end, la manifestation rappelle les Gilets Jaunes.

Depuis quelques jours les réseaux sociaux français s’animent autour d’un mouvement en provenance du Canada : les "Convois de la Liberté." Une mobilisation massive de routiers qui bloque les routes et proteste contre le gouvernement de Justin Trudeau. Les manifestants exigent la fin des mesures sanitaires comme la vaccination obligatoire nécessaire pour franchir la frontière entre le Canada et les Etats Unis.

En Europe, sur les réseaux, le mouvement a pris de l’ampleur. Sur Facebook, le Convoi de la Liberté en français compte plus de 93 000 membres et invite les routiers français à se rassembler le 13 février prochain avant de converger vers Bruxelles le lendemain. On y retrouve des routiers, des anciens gilets jaunes, des militants d’extrême-droite, des fans de danse country, des pêcheurs et des personnes opposées au pass-vaccinal. Sur ce groupe sont postés des liens pour des évènements, des manifestations, des informations plutôt vagues sur le mouvement et surtout, des liens pour des groupes Telegram.

Publicité

Sur la messagerie cryptée Telegram, le groupe World Freedom Convoy s’organise aussi en Allemagne et en Italie pour rejoindre Bruxelles. Le but affiché est de “sortir de cette tyrannie mondiale” : allusion à l'obligation de passe vaccinal dans plusieurs pays. Le mouvement s'indigne aussi des augmentations du prix de l’essence et des péages. Mais les administrateurs de ces groupes Telegram restent anonymes. Plusieurs posts accusent les médias d’avoir caché le mouvement canadien par crainte de nouvelles mobilisations de gilets jaunes.

Sur Facebook, si ceux qui proposent leur maison pour la nuit ou des repas chauds pour les plus démunis lors des déplacements vers Paris ou Bruxelles sont nombreux, on remarque aussi quelques dérives racistes ou identitaires, en écho à la présence de suprémacistes blancs dans les convois canadiens du week-end dernier.

Si outre-Atlantique, le mouvement a reçu le soutien d’Elon Musk qui avait tweeté "Les routiers Canadiens font la loi !"  à ses 72 millions d’abonnés, en France c’est l’extrême-droite qui exploite le #ConvoiDeLaLiberté. Des soutiens des mouvements patriotes ou identitaires proches de Florian Philippot ou d’Eric Zemmour relaient leurs “ras-le-bol" général de l’augmentation des prix, et saluent les manifestations canadiennes.

Les Pieds sur terre
28 min

L'équipe