illustration de TikTok interdit en Russie ©Getty - Picture Alliance
illustration de TikTok interdit en Russie ©Getty - Picture Alliance
illustration de TikTok interdit en Russie ©Getty - Picture Alliance
Publicité
Résumé

Discrètes à l'international, les plateformes chinoises ne censurent pas la propagande pro-Russe en Chine, au contraire. Pourtant, TikTok est utilisé par le gouvernement américain pour promouvoir le pays aux yeux de la jeunesse. Décryptage.

En savoir plus

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes, les grandes entreprises de technologie américaines, européennes et japonaises ont condamné le conflit et parfois même, apporté du soutien matériel aux Ukrainiens. Apple, Microsoft, AirBnb, Intel ou Sony ont arrêté les livraisons de nouveaux produits. D’autres comme Samsung ou Orange, ont donné des smartphones ou des cartes SIM aux Ukrainiens.

2 min

La double position de la tech chinoise

En Chine, ces plateformes servent de relais à la position des autorités de Pékin qui estiment que l'Occident et l'OTAN ont poussé Poutine vers le conflit. Les plateformes de Tencent, Sina Weibo et Douyin ont promu du contenu soutenant l'attaque russe tout en supprimant les postes sympathiques à Kiev. Cette attitude pourrait néanmoins leur être préjudiciable.

Publicité
4 min

En effet, les fonds spéculatifs qui détiennent des parts des entreprises en Chine sont très surveillés par les investisseurs qui leur confient leur argent. Au nom de la finance durable, les investisseurs veulent privilégier les opérations financières qui prennent en compte des critères extra-financiers qu'on appelle les critères ESG : environnementaux, sociaux et de gouvernance.

Or, l’investissement dans des sociétés qui promeuvent des positions belliqueuses est contraire aux critères ESG. Et donc, ces entreprises chinoises qui soutiennent les positions russes risquent de voir leurs titres vendus et leurs cours chuter sur les marchés financiers occidentaux.

TikTok, entreprise hybride

Parmi les entreprises chinoises de technologie, TikTok est dans une position ambiguë. L’entreprise hybride sino-américaine, appartient au groupe chinois Byte Dance mais elle est financée par de grands fonds américains. Hors de la chine TikTok a bloqué les comptes de médias d'État russes comme Russia Today et Spoutnik. Mais ces médias comptent encore des dizaines de millions d'adeptes en Chine et les plateformes comme TikTok ont déclaré que bloquer le contenu des services russes ne se ferait pas sans l’ordre de Pékin.

Les autorités chinoises sont très sensibles aux activités de TikTok. La semaine dernière, le Global Times de Pékin, l’organe de propagande en anglais du gouvernement chinois, déplorait que Joe Biden ait demandé aux plus grandes stars de TikTok de publier des vidéos pour expliquer par exemple pourquoi l’essence est devenus subitement plus chère aux États-Unis, alors que la géopolitique n'a jamais eu vraiment sa place sur TikTok.

4 min
Références

L'équipe

Lucas Lazo
Collaboration
Marguerite Catton
Production déléguée