Une rue de Tripoli après une attaque des troupes du maréchal Haftar, le 13 février 2020.
Une rue de Tripoli après une attaque des troupes du maréchal Haftar, le 13 février 2020.  ©AFP - Mahmud TURKIA
Une rue de Tripoli après une attaque des troupes du maréchal Haftar, le 13 février 2020. ©AFP - Mahmud TURKIA
Une rue de Tripoli après une attaque des troupes du maréchal Haftar, le 13 février 2020. ©AFP - Mahmud TURKIA
Publicité

Les deux camps, pro-maréchal Haftar et pro-gouvernement, ont annoncé la suspension de leur participation à la Commission politique mise en place à Genève. Les nations unies décident de maintenir quand même une réunion prévue ce mercredi. Entretien avec l'ancien diplomate Patrick Haimzadeh.

Avec
  • Patrick Haimzadeh Ancien diplomate français à Tripoli , auteur de "Au coeur de la Libye de Kadhafi ", contributeur régulier du Monde diplomatique et du site Orient XXI

Mis en place par le chef des Nations unies pour la Libye Ghassan Salamé pour travailler à la fin du conflit libyen, trois groupes de travail se réunissent régulièrement à Genève, selon un calendrier précis.

La Commission militaire s'emploie à dessiner les contours d'un cessez-le-feu.

Publicité

Une autre Commission se concentre sur le volet économique.

Une troisième s’occupe des négociations politiques et du dialogue entre le maréchal Haftar, et le gouvernement de Faïez Sarraj.

Or, les proches des deux parties ont annoncé lundi qu’elles suspendaient leur participation.

L’ONU décide de maintenir quand même la réunion de ce jour...

Ghassan Salamé a plusieurs fois évoqué devant le Conseil de sécurité que certaines institutions libyennes bloquaient le processus. L’élite n’a pas intérêt à une sortie de crise et fait tout pour que la situation perdure. Elle y trouve des avantages économiques, symboliques et souvent vit à l’étranger. Beaucoup de parlementaires libyens ne vivent pas en Libye. Les souffrances du peuple libyen leur importent peu.     Patrick Haimzadeh

16 min
5 min

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Mydia Portis-Guérin
Réalisation
Marine Beccarelli
Collaboration