Le camp de migrants de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, a été dévasté par un incendie ce 9 septembre. Ce camp abritait 12 000 migrants. ©AFP - Manolis LAGOUTARIS
Le camp de migrants de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, a été dévasté par un incendie ce 9 septembre. Ce camp abritait 12 000 migrants. ©AFP - Manolis LAGOUTARIS
Le camp de migrants de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, a été dévasté par un incendie ce 9 septembre. Ce camp abritait 12 000 migrants. ©AFP - Manolis LAGOUTARIS
Publicité
Résumé

Entretien avec la chercheuse Virginie Guiraudon.

En savoir plus

Cette nuit encore, des milliers de demandeurs d'asile ont passé la nuit dehors sur l'ile de Lesbos. Sans nourriture, sans couverture, sans prise en charge.

Et si France et Allemagne ont annoncé qu’elles participeraient à une initiative conjointe pour accueillir 406 réfugiés mineurs transférés hier en Grèce continentale… Si la commission européenne promet qu'il y aura dans les prochaines heures des bateaux financés par l'Europe pour secourir les migrants... De nombreuses questions restent sans réponse, dont celle du statut de ces « camps d’enregistrement, ou « hots spots », créés par l’Union européenne en 2015.

Publicité
Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Marine Beccarelli
Collaboration