Centrale à charbon de Neurath. ©AFP - INA FASSBENDER
Centrale à charbon de Neurath. ©AFP - INA FASSBENDER
Centrale à charbon de Neurath. ©AFP - INA FASSBENDER
Publicité
Résumé

L'Allemagne doit s'en remettre au charbon pour sa production d'électricité. D'après le ministre de l'Économie et du climat, le pays n'a pas le choix pour réduire sa dépendance au gaz russe. Une solution temporaire, assure Robert Habeck, en attendant le développement des énergies renouvelables.

avec :

Thomas Pellerin-Carlin (Directeur du centre énergie de l'Institut Jacques Delors).

En savoir plus

L'Allemagne va s'en remettre à nouveau à ses centrales à charbon pour produire son électricité. Un véritable crève-cœur d’après le ministre allemand de l’Économie et du climat Robert Habeck qui en a fait l’annonce dimanche…. Le principe de réalité a eu raison pour l’instant des ambitions de l’Allemagne de sortir d’ici à 2030 de la plus polluante des énergies.

L'écologiste a donc mis sa promesse entre parenthèses : il n’a pas trouvé d’autre solution pour réduire la consommation allemande de gaz russe, dont l’Union européenne a décidé de se passer à terme, mais dont Gazprom a d’ores et déjà commencé à réduire drastiquement les livraisons.

Publicité