France Culture
France Culture
Publicité
alena
alena

L’accord de libre-échange nord-américain avait d’abord associé États-Unis et Canada, en 1988. À sa demande, le Mexique s’y ajouta en 1994, le tout comprenant aujourd’hui 470 millions d’habitants.

Washington proposa ensuite une Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA), « de l’Alaska à la Terre de feu », qui fut refusée en tant que telle par nombre de pays sud-américains, des pays d’Amérique centrale et la République dominicaine signant des accords de libre-échange bilatéraux.

Publicité

Quelle sont les faiblesses principales (les États-Unis, « pays-éléphant » le Mexique aux exportations presque totalement tournées vers Washington…) et les forces essentielles de l’ALENA, après vingt ans d’existence ? Quel avenir peut-on lui imaginer ?

Christian Girault est géographe et directeur de recherche au CNRS

alena
alena