Des enfants attendent que leurs soient distribué un Iftar par l'aide humanitaire, à Sanaa, pour le ramadan.
Des enfants attendent que leurs soient distribué un Iftar par l'aide humanitaire, à Sanaa, pour le ramadan.
Des enfants attendent que leurs soient distribué un Iftar par l'aide humanitaire, à Sanaa, pour le ramadan. ©AFP - MOHAMMED HUWAIS
Des enfants attendent que leurs soient distribué un Iftar par l'aide humanitaire, à Sanaa, pour le ramadan. ©AFP - MOHAMMED HUWAIS
Des enfants attendent que leurs soient distribué un Iftar par l'aide humanitaire, à Sanaa, pour le ramadan. ©AFP - MOHAMMED HUWAIS
Publicité
Résumé

Avec Franck Mermier, ancien directeur du Centre français d'études yéménites (Sanaa), actuellement directeur de recherche au CNRS.

avec :

Franck Mermier (anthropologue, directeur de recherche au CNRS, spécialiste notamment du Yémen, a dirigé « Yémen : écrire la guerre », ed. Classiques Garnier.).

En savoir plus

Le président du Yémen, Abed Rabbo Mansour Hadi, a officiellement démissionné de ses fonctions début avril et remis ses « pleins pouvoirs » à un Conseil présidentiel qui a prêté serment cette semaine, dans un pays divisé et toujours déchiré par une double guerre : celle que se font depuis 2014 les rebelles houthistes et les forces pro-gouvernementales appuyées par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, et celle menée par les séparatistes du sud du pays.

Sur le premier front, les armes se sont quelque peu tues ces derniers temps, avec une trêve signée le 2 avril pour deux mois.

Publicité

Mais la guerre n’est pas terminée pour autant, et l’ONU ne cesse d’alerter sur l’urgence humanitaire. Plus de 17 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire

Que peut et que veut le nouveau Conseil présidentiel ?

Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Lucas Lazo
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation