L'ex-porte-avions "Foch" a été rebaptisé "Sao Paulo" après avoir été vendu par l'état français à la marine brésilienne
L'ex-porte-avions "Foch" a été rebaptisé "Sao Paulo" après avoir été vendu par l'état français à la marine brésilienne ©AFP - EMMANUEL PAIN
L'ex-porte-avions "Foch" a été rebaptisé "Sao Paulo" après avoir été vendu par l'état français à la marine brésilienne ©AFP - EMMANUEL PAIN
L'ex-porte-avions "Foch" a été rebaptisé "Sao Paulo" après avoir été vendu par l'état français à la marine brésilienne ©AFP - EMMANUEL PAIN
Publicité

Le porte-avions est l’un des outils les plus élaborés de la projection de la force. Sa puissance de feu, son autonomie (surtout, s’il est à propulsion nucléaire), son ubiquité en font plus qu’un bras armé des systèmes de défense. De fait, il présente des atouts exceptionnels.

Avec
  • Jean-Sylvestre Mongrenier docteur en géopolitique, professeur agrégé d'Histoire-Géographie, et chercheur à l'Institut Français de Géopolitique (Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis).

De plus, il peut remplir des fonctions diplomatiques et « faire bouger » un porte-avions, c’est déjà exercer des pressions. Bien sûr, les États-Unis, qui disposent d’une dizaine de bâtiments (toujours escortés par d’autres bateaux de surface et par des sous-marins, tout navire étant vulnérable), sont incomparables. Mais très peu de pays entretiennent des porte-avions (à distinguer des porte-hélicoptères) à propulsion nucléaire, encore moins à catapulte. La France n’a plus qu’un porte-avions, le Charles-de-Gaulle, indisponible durant les longues périodes de maintenance, la mise en chantier d’un second porte-avions (dix ans de travaux) se posant régulièrement. (Th. G.)

_____________________________________________

Publicité

La France a-t-elle besoin d’un 2ème porte-avions ? Par Jean-Sylvestre Mongrenier, chercheur associé à l’Institut Thomas More

Sur le site officiel de la Marine Nationale (française) :

Sur le site officiel de la Royal Navy :

Sur le site officiel de l'US Navy :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Sur le site officiel de la Marine Nationale (française) :

Sur le site officiel de la Royal Navy :

Sur le site officiel de l'US Navy :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Sur le site officiel de la Marine Nationale (française) :

Sur le site officiel de la Royal Navy :

Quelques archives en couleurs des opérations militaires marines américaines menées en juin 1944 :