Donald Trump, à Capitol Hill (Washington, DC), lors d'une rencontre avec les sénateurs républicains mardi soir
Donald Trump, à Capitol Hill (Washington, DC), lors d'une rencontre avec les sénateurs républicains mardi soir
Donald Trump, à Capitol Hill (Washington, DC), lors d'une rencontre avec les sénateurs républicains mardi soir ©AFP - BRENDAN SMIALOWSKI
Donald Trump, à Capitol Hill (Washington, DC), lors d'une rencontre avec les sénateurs républicains mardi soir ©AFP - BRENDAN SMIALOWSKI
Donald Trump, à Capitol Hill (Washington, DC), lors d'une rencontre avec les sénateurs républicains mardi soir ©AFP - BRENDAN SMIALOWSKI
Publicité
Résumé

Après deux ans d'enquête, le procureur indépendant Robert Mueller a disculpé Donald Trump des soupçons de collusion avec la Russie. C'est une victoire pour la Maison Blanche : la presse est sommée de faire son examen de conscience, les Démocrates s'interrogent sur leur stratégie pour 2020.

avec :

Marie-Cécile Naves (Politologue, spécialiste des Etats-Unis. Directrice de recherche à l’IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques) où elle dirige l’Observatoire Genre et Géopolitique.).

En savoir plus

"Pas de collusion, pas d'obstruction, DISCULPATION complète et totale. GARDONS SA GRANDEUR A L'AMERIQUE !" Sur Twitter, Donald Trump n'a pu s'empêcher de laisser exprimer sa joie lors de l'annonce des conclusions du rapport Mueller dimanche 24 mars. 

Après deux ans d'enquête laborieuse mais riche en rebondissements, le procureur spécial Robert Mueller n'a trouvé aucune preuve de collusion délictueuse entre Trump et le Kremlin pour aider le candidat républicain à entrer à la Maison Blanche en 2016. 

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour autant, le président américain et son entourage ne sont pas exonérés de l'accusation d'entrave à la justice selon les conclusions du rapport. Et cela ne remet pas en cause la réalité des tentatives de Moscou pour peser sur le scrutin : l'Internet Research Agency (IRA) a joué un rôle crucial dans la campagne de désinformation sur les réseaux sociaux, tout comme les attaques informatiques subies par Hillary Clinton et le Parti démocrate. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Trump galvanisé, les démocrates déstabilisés

Sans surprise, Donald Trump s'affiche revanchard et ne mâche toujours pas ses mots : "Il y a beaucoup de gens qui ont fait des choses vraiment terribles, je dirais même des choses qui relèvent de la trahison de notre pays". Les médias sont à nouveau traités d'"ennemi du peuple" et ils auraient "poussé ce délire de la collusion russe".

C'est une grande victoire médiatique et symbolique dans le processus de la stratégie politique de Trump en vue des élections de 2020." Marie-Cécile Naves

Grâce au rapport Mueller, Trump peut se targuer d'avoir survécu à la "chasse aux sorcières" médiatique dont il se plaignait depuis deux ans. La presse américaine se trouve donc dans une posture assez délicate

1 min

Principales conclusions du rapport du procureur spécial Robert Mueller
Principales conclusions du rapport du procureur spécial Robert Mueller
© AFP - VINCENT LEFAI, JOHN SAEKI

De fait, faute d'avoir un président inculpé, les démocrates doivent choisir une nouvelle stratégie pour les prochaines élections présidentielles de 2020.

Les démocrates ont pris un "coup sur la tête" avec les conclusions du rapport Mueller et s'attendaient sans doute à autre chose donc ils sont un peu fragilisés mais ça les galvanise aussi pour combattre Trump. Marie-Cécile Naves

Le Parti démocrate fait face à un dilemme : continuer les attaques contre Trump sur ses affaires judiciaires ou bien se focaliser sur son programme, en particulier dans les domaines de l'économie, de la santé et du climat.

Pour faire toute la lumière sur l'enquête russe, les sénateurs démocrates ont proposé une résolution exigeant la publication du rapport Mueller d'ici le 2 avril. Les républicains ont bloqué pour la troisième fois ce projet mercredi 27 mars alors que la Chambre des représentants, majoritairement démocrate, l'a adopté à une écrasante majorité mi-mars.

5 min

Pour près de la moitié des Américains, il y a eu collusion Trump-Russie selon un récent sondage Reuters/Ipsos.