Affiche électorale du Premier Ministre arménien Nikol Pachinian, candidat pour les législatives du dimanche 20 juin, le 16 juin dans les rues d'Erevan. ©AFP - Karen MINASYAN /
Affiche électorale du Premier Ministre arménien Nikol Pachinian, candidat pour les législatives du dimanche 20 juin, le 16 juin dans les rues d'Erevan. ©AFP - Karen MINASYAN /
Affiche électorale du Premier Ministre arménien Nikol Pachinian, candidat pour les législatives du dimanche 20 juin, le 16 juin dans les rues d'Erevan. ©AFP - Karen MINASYAN /
Publicité
Résumé

Largement critiqué pour la débâcle de l'Arménie dans la guerre de l'automne dernier dans le Haut-Karabakh, le Premier ministre Nikol Pachinian a démissionné en avril mais reste candidat à sa ré-élection. Entretien avec l'historienne Taline Ter Minassian.

avec :

Taline Ter Minassian (Professeure d’histoire contemporaine de la Russie et du Caucase à l’Inalco, directrice de l’Observatoire des Etats post-soviétiques).

En savoir plus

Après la défaite arménienne dans la province du Haut-Karabakh face à l’Azerbaïdjan, après les 3500 morts côté arménien en 44 jours de combat, après l’accord dit de « cessation des hostilités » signé sous l’égide de la Russie, Nikol Pachinian était critiqué de toutes parts… Il faut dire que le Premier ministre arménien s’était acharné à envoyer des hommes, ou à les laisser partir, dans un conflit asymétrique et, dit-on aujourd’hui, perdu d’avance.

Nikol Pachinian a donc démissionné en avril en attendant législatives anticipées qu’il espère néanmoins remporter après-demain.

Publicité
Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Marine Beccarelli
Collaboration