Des manifestants face à des forces de l'ordre, près du site Bagan classé par l'Unesco. ©AFP - STR
Des manifestants face à des forces de l'ordre, près du site Bagan classé par l'Unesco. ©AFP - STR
Des manifestants face à des forces de l'ordre, près du site Bagan classé par l'Unesco. ©AFP - STR
Publicité
Résumé

Mouvements de grève dans les entreprises, mobilisation par corps de métier, manifestations transculturelles et religieuses : les Birmans font face à l'armée. Les députés déchus, eux, agissent au sein d'une sorte de gouvernement fantôme. Entretien avec l'ethnologue Bénédicte Brac de la Perrière.

avec :

Bénédicte Brac de la Perrière (ethnologue, spécialiste de la Birmanie, chercheuse au CNRS – CASE (Centre Asie du Sud-Est).).

En savoir plus

Les Birmanes et les Birmans continuent à faire montre de leur résistance face à l’armée qui a repris le pouvoir et fait basculer la fragile démocratie birmane en quelques heures le 1er février dernier.

Malgré les forces de sécurité déployées à nouveau cette nuit dans plusieurs quartiers de Rangoun, la capitale économique, malgré les tirs à balles réelles et les plus de 50 morts, des milliers de personnes ont manifesté hier encore dans tout le pays, et les syndicats ont lancé pour ce lundi un appel à une grève générale massive.

Publicité
6 min
11 min
58 min
Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Marine Beccarelli
Collaboration