Donald Trump, photographié dans le bureau ovale de la Maison Blanche, ce mercredi 8 février 2017
Donald Trump, photographié dans le bureau ovale de la Maison Blanche, ce mercredi 8 février 2017 ©AFP -  MANDEL NGAN
Donald Trump, photographié dans le bureau ovale de la Maison Blanche, ce mercredi 8 février 2017 ©AFP - MANDEL NGAN
Donald Trump, photographié dans le bureau ovale de la Maison Blanche, ce mercredi 8 février 2017 ©AFP - MANDEL NGAN
Publicité

Le populisme (même mot en anglais) est une notion valise, mais qui renvoie à un certain nombre de caractéristiques. Il peut raisonnablement s’employer à l’égard et à l’encontre du nouveau président américain, comme il s’applique à des pays européens.

Avec
  • Tamara Boussac Docteure en histoire et civilisation des États-Unis, maîtresse de conférences en études anglophones à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Volonté de représenter le peuple, réponses simplistes à des questions complexes, esprit anti-système et anti-élites, culte du chef, argumentations tribunitiennes, instrumentalisation du thème du déclin, exploitation des peurs collectives, etc., ces ressorts sont bien connus.

Le populisme de la nouvelle administration américaine doit être mis en regard avec les mouvements, partis et tendances populistes de l’histoire des États-Unis. De fait, comme l’explique l’invitée, il faut remonter à la fin du XIXe et au début du XXe siècle pour éclairer cette évolution autant sociale que politique. Le début des années 40 et les années 60 constituent aussi des repères utiles, parmi d’autres. (Th. G.)

Publicité

Journée spéciale ce 10 février sur l'antenne de France Culture - Elections 2017 - Horizon 2022 - du village au global : comment exister dans la mondialisation ?

Vous pouvez aisément réécouter nos récentes émissions diffusées sur le sujet, les 6 février ( La réduction officielle et drastique de la lutte anticorruption en Roumanie) et 9 février ( L’ex-Europe de l’Est dans le nouveau contexte international de Donald Trump)

Une émission de la chaîne publique Radio Canada replace le populisme anti-mondialisation américain dans son contexte local :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Si le populisme européen s'incarne généralement dans un parti ou un autre, le populisme québécois et nord-américain est moins facile à identifier parce qu'il s'infiltre partout. Dans les médias, dans le discours de tous les principaux partis politiques, et même, de plus en plus, dans le discours intellectuel :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Vous pouvez également réécouter notre récente émission consacrée aux populismes et extrêmes droites dans les anciens pays satellites de l'Union soviétique, en cliquant ici

Cette émission est diffusée en partenariat avec la revue Questions internationales :

n° 83 - janvier & février 2017
n° 83 - janvier & février 2017

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'équipe