Manifestation à Naples contre le meeting organisé, il y a dix jours, dans la ville par le parti séparatiste de droite de Matteo Salvini, la Lega Nord,
Manifestation à Naples contre le meeting organisé, il y a dix jours, dans la ville par le parti séparatiste de droite de Matteo Salvini, la Lega Nord,
Manifestation à Naples contre le meeting organisé, il y a dix jours, dans la ville par le parti séparatiste de droite de Matteo Salvini, la Lega Nord, ©AFP - Paolo Manzo / NurPhoto
Manifestation à Naples contre le meeting organisé, il y a dix jours, dans la ville par le parti séparatiste de droite de Matteo Salvini, la Lega Nord, ©AFP - Paolo Manzo / NurPhoto
Manifestation à Naples contre le meeting organisé, il y a dix jours, dans la ville par le parti séparatiste de droite de Matteo Salvini, la Lega Nord, ©AFP - Paolo Manzo / NurPhoto
Publicité
Résumé

L'Union européenne était naguère souvent critiquée pour son "déficit démocratique", à cause du fonctionnement de ses institutions et du fait qu'elle faisait rejouer des référendums quand la réponse ne lui plaisait pas (Irlande à deux reprises, Danemark).

avec :

Daniel Colard (professeur de droit à l’Université de France-Comté).

En savoir plus

Les critiques sont tout autres, puisque des pays membres ne pourraient même pas être acceptés comme candidats : ils ne remplissent plus les critères de Copenhague de 1993, qui réclament notamment le minimum minimorum, à savoir le régime démocratique et l'État de droit. De fait , en particulier, la Hongrie et la Pologne n'assurent plus la séparation des pouvoirs. Ainsi, les juges peuvent-ils être directement nommés par l'exécutif, tandis que la liberté de presse est expressément bafouée, les ONG pouvant être réprimées.

La commission n'ose pas sanctionner fortement. Pourquoi ? Avec quelles conséquences pour l'ensemble de l'Union européenne ? (Th. G.)

Publicité

____________________________________________________________

De la Hongrie à la Pologne, en passant par l’Autriche, la France et l’Italie, on constate une montée de plusieurs partis populistes européens. L’extrême-droite s’impose également dans de plus en plus de nos pays. Comment peut-on expliquer le virage populiste actuel ? Et comment y remédier? Ce débat, illustré de reportages, est présenté par le magazine Libres ensemble, diffusé par la chaîne publique RTBF :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.