France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Ouverture prévue en novembre de négociations sur le statut final de la province. L'équation du dossier kosovar évolue-t-elle ? Approbation par le Conseil de sécurité de l'ONU, le 24 octobre, du principe de négociations sur le statut final du Kosovo, sous administration ONU depuis la fin de la guerre de l'OTAN contre la Serbie (juin 1999). Nomination probable d'un envoyé spécial de l'ONU, l'ancien président finlandais Ahtisaari. Nomination par l'Union européenne d'un représentant spécial, l'Autrichien Stefan Lehne, le 7 novembre, Bruxelles condamnant « toute solution qui serait unilatérale ou qui résulterait de l'usage de la force, ainsi que son changement au territoire actuel du Kosovo (qui) serait inacceptable ». Rejet par Belgrade de toute modification des frontières internationales de la Serbie, la Serbie prônant la solution fondée sur « plus que l'autonomie et moins que l'indépendance ». Promotion par la Russie de négociations directes entre Belgrade et Pristina. Lien par les Etats-Unis de la résolution de la question kosovare à l'éventuelle adhésion de la Serbie à l'OTAN, l'ancien négociateur américain Richard Holbrooke (accords de Dayton, 1995) excluant toute autre perspective que l'indépendance.

Références

L'équipe

Lucas Lazo
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation