France Culture
France Culture
Publicité
Avec
  • Bernard Hourcade directeur de recherche émérite au CNRS et au centre de recherche monde iranien et indien, membre du comité de soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal.
bernard hourcade - géopolitique de l'iran
bernard hourcade - géopolitique de l'iran

L’Iran n’a pas été invité à la conférence de Paris sur la paix et la sécurité en Irak de lundi dernier (au grand dam du tout nouveau gouvernement irakien), mais il ne voulait pas non plus s’y rendre !

Acteur clé de la région, comme on l’avait constaté depuis des décennies : sur le plan géopolitique, tout système de sécurité dans le golfe Arabo-Persique ne peut être mis en place sans la participation de Téhéran, que cela plaise ou non à l’Arabie Séoudite.

Publicité

L’Iran a tout intérêt à contrer l’expansion idéologique et territoriale du très sunnite État islamique en Irak et au Levant, ce qui amène Washington et Téhéran à avoir des intérêts croisés, voire à nouer une alliance de fait mais à fronts renversés.

L’Iran négocie déjà, entre autres, avec les Occidentaux sur son programme nucléaire militaire et le nouveau président Rohani est réputé plus ouvert au dialogue. Mais Téhéran s’est déclaré hostile à toute intervention américaine en Syrie, dont elle défend le régime.

Quels sont ses buts, quels sont ses moyens, quelle est sa marge de manœuvre ?

Bernard Hourcade, géographe spécialiste de l’Iran, directeur de recherches émérite au CNRS

L'équipe