France Culture
France Culture
Publicité

Depuis trente-cinq ans, l’Iran ne tient pas, ne peut pas et ne veut pas tenir sa place dans le système de sécurité du golfe Arabo-Persique. Or, la seule alliance entre les États-Unis et les pays de la péninsule Arabique ne suffit en aucune façon à combler ce vide de puissance.

Dans le reste du Moyen-Orient, on a pu parler d’un arc chiite (Téhéran, Bagdad, Damas et le Hezbollah libanais), et l’on a vu comment l’Iran et l’Irak font cause commune dans leur lutte contre l’État islamique en Irak et au Levant.

Publicité

Cet arc s’est renforcé en mer Rouge, ces dernières semaines, avec l’arrivée au pouvoir au Yémen des rebelles chiites. Dernier élément et non des moindres, la relation avec Washington, notamment dans le dossier nucléaire militaire iranien.

Emission dans le cadre d'une journée spéciale "Quand l'Iran s'éveillera"

Iran and its neighbors
Iran and its neighbors