Donald Trump, après avoir signé son retrait de l'accord international, signé le 14 juillet 2015 par Barack Obama ©AFP - SAUL LOEB
Donald Trump, après avoir signé son retrait de l'accord international, signé le 14 juillet 2015 par Barack Obama ©AFP - SAUL LOEB
Donald Trump, après avoir signé son retrait de l'accord international, signé le 14 juillet 2015 par Barack Obama ©AFP - SAUL LOEB
Publicité
Résumé

« Une occasion très limitée » de préserver l’accord sur le nucléaire : c’est ce qu’a proposé le président Rohani aux européens après le retrait des Etats-Unis. Donald Trump pousse l’UE dans la position d’ultime verrou : mais pour les Etats-Unis, le nucléaire est-il réellement l’enjeu visé ?

avec :

Thierry Coville (chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Iran).

En savoir plus

Le scénario semble désormais connu : Après le retrait du traité Transpacifique et de l’Accord sur le climat (COP21), Donald Trump remplit une nouvelle  promesse de sa campagne. Le retour des sanctions américaines menace des contrats gaziers (2  milliards d’investissements de Total à Pars Sud) et des groupes industriels divers : les autorisations  de vente de Boeing et d’Airbus sont déjà visées, a déclaré le  Secrétaire d’Etat au Trésor Steve Mnuchin. 

La Chine, la Russie, le Royaume-Uni et l’UE ont unanimement déploré la décision de Washington. Le Guide Suprême Ali Khamenei a cependant demandé des « garanties réelles » et les pays européens se trouvent dans la nécessité de donner des gages supplémentaires à l’Iran : c’est-à-dire maintenir et favoriser les  échanges économiques pour « arrimer » Téhéran à l’accord ; faute de quoi l’Iran pourrait se retirer à son tour et la vision des  conservateurs pourrait triompher. Le temps est compté : hier les débats étaient vifs au Parlement iranien, dans lequel un drapeau américain a été brûlé. Comme d’habitude également, le président  Français est emphatique : « L'Europe est en charge de garantir cet ordre multilatéral que nous avons créé à la fin de la Deuxième Guerre mondiale et qui est parfois aujourd'hui bousculé »

Publicité

Encore une fois, la méthode « trumpienne » apparaît d’abord contre-productive : pourquoi choisir la moins plausible des justifications : que les iraniens ont violé l’accord ? Pourquoi donner l’avantage du droit international aux iraniens ? Si c’est une tactique pour amener l’Iran à renégocier l’accord avant son échéance en 2025, pourquoi choisir la plus risquée en le brisant ? Si c’est une décision surtout médiatique, pourquoi s’exposer à des conséquences politiques non maîtrisables ? Et pourquoi utiliser l’outil le moins légitime des sanctions unilatérales extra-territoriales, en marge du droit  international ? 

Une des tactiques du moins est éprouvée : de manière analogue aux taxes sur l’acier, c’est celle du délai. Washington a donné 90 à 180 jours aux entreprises pour se conformer aux sanctions. Donald Trump a habitué le monde à des décisions radicales, peut-être qu’il tape fort car il ne  vise pas la première balle et joue par la bande.   

Peut-être alors le nucléaire n’est-il pas l’essentiel, et que Donald Trump utilise l’accord lui-même comme « levier » sur d’autres dossiers non négociables ouvertement : la présence iranienne en Iran, l’attitude des européens face aux accords commerciaux. Si c’est une stratégie, elle est très incertaine mais place Washington relativement à l’abris de ses  conséquences premières. 

L’attitude de l’Union Européenne sera déterminante : le Ministre américain de la Défense James Mattis a déclaré vouloir encore « travailler » avec les Européens sur la question. Et le président Rohani a dit vouloir « pleinement bénéficier de l’accord » et discuter avec les signataires « dans les semaines à venir ». 

Entre temps hier soir, une première confrontation directe entre forces israéliennes et iraniennes positionnées en Syrie a eu lieu sur le Golan.

Dans ces conditions : qui peut encore réassurer l’Iran ? Et si les Etats-Unis ne reviennent pas, que reste-t-il à négocier encore ?

Chronologie des principaux points prévus dans l'accord sur le nucléaire iranien, voulu et signé par Barack Obama
Chronologie des principaux points prévus dans l'accord sur le nucléaire iranien, voulu et signé par Barack Obama
© AFP - Valentina BRESCHI, Thomas SAINT-CRICQ, Paz PIZARRO
Réactions internationales aux annonces de Donald Trump sur l'accord avec l'Iran
Réactions internationales aux annonces de Donald Trump sur l'accord avec l'Iran
© AFP - Thomas SAINT-CRICQ, Jean Michel CORNU

@TEnjeux + @XXMonde

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Carte des principales ressources economiques, infrastructures et présence régionale de l'Iran
Carte des principales ressources economiques, infrastructures et présence régionale de l'Iran
© AFP - Thomas SAINT-CRICQ, Dario INGIUSTO
Principales annonces ou décisions en politique internationale du président américain Donald Trump depuis son investiture
Principales annonces ou décisions en politique internationale du président américain Donald Trump depuis son investiture
© AFP - Laurence SAUBADU, Gillian HANDYSIDE, Sabrina BLANCHARD, Iris DE ROYER DE VERICOU