Publicité
En savoir plus
Northern Ireland Assembly
Northern Ireland Assembly

Personne n’aurait imaginé une flambée de violence, heureusement non sanglante en l’occurrence, en Irlande du Nord. Après des décennies d’horreurs partagées (celles-ci avaient débuté en 1969), un accord de paix avait été conclu en 1998, après bien des étapes intermédiaires et des soubresauts politiques.

Or, le 3 décembre dernier, le conseil municipal (en partie aux mains des catholiques) décida de « réveiller les cadavres dans le placard » : le drapeau britannique ne serait plus arboré par l’hôtel de ville de Belfast que quelques jours par an. Des émeutes périodiques en furent aussitôt la conséquence la plus visible.

Publicité

Que traduit cet épisode ? Dans quel contexte se situe-t-il ? En quoi les clivages communautaires en sont-ils ravivés ? Bref, y a-t-il toujours une question d’Irlande du Nord ?

Wesley Hutchinson est professeur d’études irlandaises à la Sorbonne Nouvelle