Affiche de campagne du parti AfD (Alternative for Germany) à Hambourg le 12 février dernier. ©AFP - Patrik Stollarz /
Affiche de campagne du parti AfD (Alternative for Germany) à Hambourg le 12 février dernier. ©AFP - Patrik Stollarz /
Affiche de campagne du parti AfD (Alternative for Germany) à Hambourg le 12 février dernier. ©AFP - Patrik Stollarz /
Publicité
Résumé

Jérôme Vaillant, professeur émérite en civilisation allemande de l’Université de Lille et directeur de la revue « Allemagne d’aujourd’hui », revient sur l'histoire de l'extrême-droite allemande depuis la fin de la Seconde guerre mondiale jusqu'aux succès électoraux d'Alternative für Deutschland.

avec :

Jérôme Vaillant (professeur émérite de civilisation allemande à l'Université Lille 3 et directeur de la revue "Allemagne d'aujourd’hui".).

En savoir plus

Le 5 février dernier, un tabou politique est tombé en Allemagne. Pour la première fois depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, le président d'un Land, la Thuringe, a été élu grâce aux voix de l'extrême-droite, l’AFD – Alternative für Deutschland. Tous les élus de l'AFD ont fait bénéficier de leurs voix au candidat du Parti libéral-démocrate, qui a ainsi pu devancer (d'une voix), le président sortant Bodo Ramelow. L'évènement a précipité la crise politique à la CDU, la formation d'Angela Merkel, et le départ de sa présidente Annegret Kramp-Karrenbauer. 

L’AFD progresse aujourd’hui aussi bien en Allemagne de l’ouest qu’en Allemagne de l’est - même si c'est à l'est qu'elle a fait ses meilleurs résultats lors des élections régionales de l’automne dernier: 23,5% dans le Brandebourg, 27,5% en Saxe.

Publicité

Le site Diploweb a mis en ligne la semaine dernière un article important pour comprendre l’évolution et l’histoire de l’extrême-droite en Allemagne depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Il est signé Jérôme Vaillant, qui est notre invité ce matin.

4 min
19 min
Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Marine Beccarelli
Collaboration