Des militaires brésiliens au cours d'une opération sur le fleuve Jivari dans une opération de sauvetage du journaliste et du chercheur disparus début juin. ©AFP - Amazon Military Command
Des militaires brésiliens au cours d'une opération sur le fleuve Jivari dans une opération de sauvetage du journaliste et du chercheur disparus début juin. ©AFP - Amazon Military Command
Des militaires brésiliens au cours d'une opération sur le fleuve Jivari dans une opération de sauvetage du journaliste et du chercheur disparus début juin. ©AFP - Amazon Military Command
Publicité
Résumé

On est toujours sans nouvelles du journaliste Dom Phillips et du spécialiste des peuples autochtones Bruno Pereira, disparus dimanche en Amazonie. Les deux hommes remontaient une rivière près de la frontière péruvienne pour documenter entre autres le trafic d'or.

avec :

François-Michel Le Tourneau (Géographe, directeur de recherche au CNRS (Unité mixte de recherche internationale sur les espaces amazoniens à Tucson, Arizona).).

En savoir plus

Les recherches continuent pour retrouver les deux hommes disparus dimanche en Amazonie brésilienne. Le journaliste britannique Dom Phillips, collaborateur régulier du Guardian, et le spécialiste des peuples autochtones Bruno Pereira, avaient fait une halte ce jour-là sur la rivière Itacoai, pour rencontrer le chef de la communauté indigène de Sao Rafael. C’est sa femme qui les a reçus, leur a donné "un peu de café et de pain", et son mari n’arrivant pas les deux hommes ont décidé de reprendre le bateau pour rentrer. On ne les a jamais revus.

Des sources locales spéculent sur une embuscade, Dom Phillips et Bruno Pereira ayant apparemment croisé quelques jours plus tôt, un bateau avec un moteur trop puissant pour naviguer sur une rivière aussi délicate à manœuvrer… sans doute le bateau de trafiquants, qui n’ont aucun intérêt à ce que leurs activités soient documentées par qui que ce soit.

Publicité