Le président méxicain AMLO le 16 septembre 2021 lors de la fête nationale.
Le président méxicain AMLO le 16 septembre 2021 lors de la fête nationale. ©AFP - PEDRO PARDO
Le président méxicain AMLO le 16 septembre 2021 lors de la fête nationale. ©AFP - PEDRO PARDO
Le président méxicain AMLO le 16 septembre 2021 lors de la fête nationale. ©AFP - PEDRO PARDO
Publicité

Ce lundi s'est ouvert le Sommet des Amériques à Los Angeles, un espace de discussion multilatéral pour les États du nord au sud du continent. Le président mexicain AMLO a pris la tête d'une fronde, pour contester le refus étasunien d'y convier Cuba, le Venezuela et le Honduras.

Avec

Le Sommet des Amériques est d'ores et déjà mal parti.

Organisé comme tous les deux ans, cette fois par Joe Biden à Los Angeles, il devait être l’occasion d’une grande réunion de famille entre pays du continent américain. Mais trois cousins n’avaient pas reçu d’invitation : le Venezuela, le Nicaragua, et Cuba. Régimes politiques incompatibles selon le président américain (à qui ses détracteurs ont fait remarquer qu’il ne trouvait par ailleurs pas incohérent de préparer un déplacement en Arabie saoudite).

Publicité

Une réunion de famille dont tous les membres n’ont pas leur place sur le plan de table, voilà qui a rendu furieux le président du Mexique. Andres Manuel Lopez Obrador a renoncé à s’y rendre et envoyé à la place son ministre des Affaires étrangères…

Il faut dire que les lignes politiques ont à nouveau bougé ces dernières années sur le continent, et que les alliés des Etats-Unis y sont moins nombreux.