Deux agents du FBI étudient les impacts de balles après la tuerie raciste de Buffalo. ©AFP - Usman KHAN
Deux agents du FBI étudient les impacts de balles après la tuerie raciste de Buffalo. ©AFP - Usman KHAN
Deux agents du FBI étudient les impacts de balles après la tuerie raciste de Buffalo. ©AFP - Usman KHAN
Publicité
Résumé

Joe Biden n'a pas hésité à qualifier la tuerie de Buffalo de "terrorisme intérieur". Le FBI reconnait que le suprémacisme blanc est aujourd'hui une menace équivalente à l'islamisme radical, mais les services de renseignements américains sont-ils armés pour empêcher ces crimes racistes ?

En savoir plus

La fusillade de Buffalo samedi dernier – dix morts dans un supermarché d’un quartier noir de cette ville de l’Etat de New York – s’ajoute à la longue liste de crimes racistes qui ont jalonné ce premier quart de siècle. Les Noirs et les Juifs ont été maintes fois visés : fusillades d’El Paso en 2019, attaques contre les synagogues de Pittsburgh et San Diego, émeutes de Charlottesville….

Un terrorisme intérieur que les services de renseignement avaient quelque peu négligé depuis les attentats islamistes du 11 septembre. Quels moyens ont-ils aujourd’hui pour surveiller et poursuivre les suprémacistes blancs ?

Publicité
Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Lucas Lazo
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation