Un officier sud-coréen au téléphone avec l'un de ses homologues du nord, le 04 octobre à Séoul ©AFP - Handout / South Korean Defence Ministry / AFP
Un officier sud-coréen au téléphone avec l'un de ses homologues du nord, le 04 octobre à Séoul ©AFP - Handout / South Korean Defence Ministry / AFP
Un officier sud-coréen au téléphone avec l'un de ses homologues du nord, le 04 octobre à Séoul ©AFP - Handout / South Korean Defence Ministry / AFP
Publicité
Résumé

Le 04 octobre dernier des responsables militaires sud et nord-coréens se sont entretenus au téléphone, rétablissant symboliquement le téléphone rouge suspendu cet été par Pyongyang. Les rapports ne sont pourtant pas au beau fixe, en témoignent les essais récents de nouvelles armes par Pyongyang.

avec :

Antoine Bondaz (chercheur à la Fondation pour la Recherche Stratégique, enseignant à Sciences-Po).

En savoir plus

Les responsables militaires sud et nord-coréens se parlent à nouveau chaque matin et chaque soir. Depuis juin 2020, Pyongyang refusait de décrocher (le téléphone avait été rétabli quelques jours cet été avant que les lignes ne soient à nouveau en dérangement)…

Il a fallu que le dirigeant de la Corée du sud, le président Moon Jae-In, insiste auprès de son homologue du nord Kim Jong-Un… lequel ne s’est pourtant pas privé, ces dernières semaines, de tirs de missiles en tout genre.

Publicité

Avec Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la Recherche Stratégique, enseignant à Sciences-Po.                        

C'est avant tout un geste symbolique de la part de Pyongyang, puisqu'il présente la Corée du Nord comme prête de nouveau au dialogue avec la Corée du Sud. Mais ce rétablissement des communications est à nuancer sur deux points. Premièrement, il y avait tout de même un canal de communication qui perdurait : celui entre les services de renseignement du Nord et du Sud. Et deuxièmement, la vraie question qui se pose désormais n'est plus de savoir si la Corée du Nord va accepter de décrocher, mais de savoir le contenu des discussions que la Corée du Nord est prête à voir avec la Corée du Sud.  Antoine Bondaz

Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Lucas Lazo
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation