Des chameaux dans le désert de Gobi ©AFP - NICOLAS ASFOURI
Des chameaux dans le désert de Gobi ©AFP - NICOLAS ASFOURI
Des chameaux dans le désert de Gobi ©AFP - NICOLAS ASFOURI
Publicité
Résumé

Le corridor ferroviaire entre Chine et Europe marche au ralenti depuis la guerre en Ukraine, mais Pékin n'abandonne pas ses Nouvelles routes de la soie. Quel est le rôle des entreprises dans ce projet fortement politique ?

avec :

Alisée Pornet (Economiste à l’Agence française de développement (AFD)).

En savoir plus

Une émission en partenariat avec la Revue Internationale et Stratégique de l'IRIS.

On parle souvent des Nouvelles routes de la soie depuis les pays qui s'y trouvent, sur ces routes qui ont accepté voire invité la Chine à construire chez eux les infrastructures et qui pour certains se retrouvent aujourd'hui incapable de rembourser leurs dettes. On en parle aussi du point de vue du pouvoir chinois qui en fait un outil politique majeur, même si Xi Jinping semble avoir consenti depuis la pandémie à réajuster ce projet, justement car il n'est pas sur de voir les prêts octroyés pour ces grands travaux être un jour remboursés. Mais quel est le rôle des entreprises chinoises dans ce projet, comment s'y soumettent-elles, avec quels outils ? Quels moyens et surtout quelle marge de manœuvre ? C'est l'un des thèmes abordés dans le nouveau numéro de la Revue internationale et Stratégique : "Géopolitique et entreprises. Évolution des firmes, évolution du monde".

Publicité

Pour en parler, Julie Gacon s'entretient avec Alisée Pornet, économiste à l’Agence française de développement (AFD) : "Les routes de la soie sont souvent présentées à partir du premier forum qui a eu lieu en 2017 et les annonces de Xi Jinping alors qu'en réalité, la généalogie de cette initiative est plus ancienne, à plusieurs titres. Cette annonce remonte à 2012 pour les terrestres et 2013 pour les maritimes, mais il faut aussi remettre les routes de la soie dans un cadre plus large d’initiatives d'aménagement du territoire chinois et de planification de son économie."

Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Lucas Lazo
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation