Publicité
En savoir plus

par Thierry Garcin

Référendum sur la constitution. Quelle démocratisation possible ?

Publicité

Des trois pays du petit Maghreb, le Maroc était le plus socialement inquiétant : corruption, argent de la drogue dans les circuits para-étatiques, analphabétisme (notamment, des femmes), islamisme, privilèges des affidés de la cour, etc. Or, c’est la Tunisie qui a cédé en premier, à partir des événements de décembre 2010.

Pourtant, malgré un système monarchique politiquement affaibli et la montée en puissance de la contestation (mouvement du 20 février), le Maroc poursuit des réformes.

Qu’a accompli ou non Mohamed VI depuis son accession au trône (1999) ? Que prévoit la nouvelle constitution ? Comment interpréter les résultats du référendum constitutionnel ? En quoi les institutions seront-elles modifiées ? Tout dépendra-t-il de l’application de ces nouvelles règles, plus ou moins ambitieuses, plus ou moins modestes ?

Bruno Callies de Salies est professeur d’histoire des relations internationales

CMIESI
CMIESI
CMIESI
CMIESI
Références

L'équipe

Eric Laurent
Production
Thierry Garcin
Production
Dany Journo
Réalisation