Publicité
En savoir plus

par Thierry Garcin

Sur l’enlisement au Yémen, en Syrie et en Libye

Publicité

Depuis quelque sept mois, le monde arabe connaît des bouleversements importants et meurtriers voire décisifs, en tout cas, très diversifiés. Chaque cas semble un cas d’espèce, même si des similitudes apparaissent clairement (par exemple, Tunisie-Égypte, ou Yémen-Syrie).

D’abord, comment dénommer ce train d’événements remarquables ? Soulèvements, oui. Guerres civiles, oui encore : c’est patent en Libye, voire au Yémen, lequel avait déjà connu celle –courte—de 1994, quatre ans après l’unification du pays. Révolutions, c’est moins évident sur le court ou le moyen terme.

Ensuite, on est frappé par l’absence de revendications idéologiques (projet politique revendiqué) ou religieuses (islamisme radical).

Enfin, la tendance contre-révolutionnaire s’est amplifiée.

Le paysage relève donc, pour l’heure, de la mosaïque socio-politique.

Mathieu Guidère est professeur à Toulouse 2 (chaire d'islamologie et pensée arabe).

Syrie
Syrie
Yemen
Yemen
monde arabe 2011
monde arabe 2011

Copyright : The Guardian

Références

L'équipe

Eric Laurent
Production
Thierry Garcin
Production
Dany Journo
Réalisation